Intel va construire un centre de production au Vietnam

Mobilité

Le fabricant américain de processeurs va exploiter une licence vietnamienne pour l’implantation d’une usine d’assemblage de semi-conducteurs.

Intel a finalement reconnu son intention de construire une usine d’assemblage et de tests de semi-conducteurs dans la capitale du Vietnam, Ho Chi Minh Ville. Le président et ancien directeur général de la société, Craig Barret, en a présenté les plans de construction lors d’une cérémonie au Vietnam au cours de laquelle il a officiellement accepté la licence commerciale proposée par le gouvernement.

Cet investissement s’inscrit dans le programme de développement de la capacité de production d’Intel pour 2006, auquel un budget total de 6 milliards de dollars a été alloué. L’usine vietnamienne emploiera environ 1 200 salariés.

Les centres d’assemblage permettent de fabriquer les puces à partir du silicium préalablement gravé dans une usine équipée de matériel de lithographie. Si la plupart des usines de fabrication d’Intel sont situées aux Etats-Unis, en Irlande ou en Israël, on retrouve plutôt ses unités d’assemblage dans des pays à bas coûts salariaux comme la Chine, le Costa Rica et la Malaisie.

Les autorités vietnamiennes ont révélé, la semaine dernière, que le pays avait accordé à Intel une licence l’autorisant à construire une usine d’un montant de 605 millions de dollars. Dans un premier temps, le fondeur de puces s’était alors refusé à tout commentaire, ne confirmant même pas son intention d’utiliser réellement cette licence.

Un label de qualité pour l’industrie vietnamienne

Cet accord est politiquement et historiquement important car il s’agit du premier investissement par un fabricant de semi-conducteurs depuis la levée de l’embargo américain sur le Vietnam en 1995. Il souligne également les progrès réalisés par ce pays dans la formation de personnels high-tech. Les autorités vietnamiennes ont déclaré, la semaine dernière, qu’elles espéraient que la présence d’Intel dans leur pays ferait office de label de qualité et attirerait ainsi de nouveaux investisseurs étrangers.

“Nous saluons les progrès réalisés par ce pays dans la construction de son architecture technologique et pour le soutien apporté aux programmes de formation de la main-d’oeuvre locale”, a déclaré Craig Barrett dans un communiqué. “Intel attend avec impatience de collaborer avec le gouvernement et le secteur public vietnamiens dans le but d’accroître leurs capacités technologiques et leur compétitivité.”

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 28 février 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur