Intel vend sa division RFID

Cloud

Le fondeur vient de signer un accord avec Impinj à qui il cède l’ensemble de ses activités dans la RFID.

Intel a cédé à l’américain Impinj ses activités de lecteurs RFID. Les conditions de l’accord n’ont pas été divulguées. L’accord donnera à Impinj le contrôle de la puce R1000 d’Intel, un dispositif qui permet de placer sur une seule puce 90% des composants nécessaires à un lecteur RFID.

Le R1000 a été développé dans le cadre du programme New Business Initiatives d’Intel.

Impinj est une société à capitaux privés, implantée à Seattle. La société est spécialisée dans les systèmes RFID UHF 2 et espère que cet accord lui donnera un avantage sur ses concurrents pour produire des composants pour les nouveaux systèmes RFID.

“L’introduction de la puce R1000 dans notre gamme de puces pour étiquettes RFID et de produits de lecteurs fixes la plus étendue du marché nous permet de proposer un rapport prix/performances exceptionnel”, a déclaré William T. Colleran, PDG d’Impinj.

“Cela nous permettra de nous ouvrir à une nouvelle catégorie de clients qui développent leurs propres produits à partir de la technologie Impinj.”

La société espère utiliser la nouvelle puce dans un certain nombre de systèmes RFID, notamment pour le suivi de produits, la gestion de la chaîne d’approvisionnement et les systèmes de sécurité.

“Le marché de la RFID UHF est une énorme opportunité, et nous sommes convaincus que ce secteur et les ressources qu’il représentent sont parfaitement adaptés à Impinj”, explique Rich Wykoff, directeur général de la division New Business Initiatives d’Intel.

“Le programme s’est exercé à établir de nouvelles activités sur les marchés émergents et l’acquisition des activités RFID par Impinj démontre la capacité de l’incubateur à créer des activités à valeur ajoutée dans de nouveaux secteurs technologiques.”

Traduction de l’article Intel sells off RFID chip business de Vnunet.com en date du 14 juillet 2008


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur