Intel veut accélérer le développement dans le domaine du HPC

Cloud

Intel lance deux initiatives qui soulignent sa volonté de se montrer
dynamique dans le domaine des solutions de calcul de haute performance.

Intel a profité de l’ISC (International Supercomputing Conference, à Dresde en Allemagne du 26 au 29 juin 2007) pour annoncer, le 27 juin 2007, deux initiatives visant à “accélérer le développement des calculs hautes performances” : Cluster Ready et Connects Cables.

Intel Cluster Ready est à la fois un programme et une technologie visant à simplifier, voire à standardiser, la mise en oeuvre de solutions de calculs de hautes performances (HPC pour high-performance computing). Le programme définit des spécifications en matière de compatibilité matérielle et logicielle dans le domaine des architectures en cluster. L’initiative vise notamment à pouvoir assembler rapidement une “grappe” (cluster) dimensionnée selon les besoins de calculs. Mais aussi d’y ajouter d’autres grappes dont la compatibilité aura été validée à l’aide de l’outil Cluster Checker.

Accélérer les échanges entre clusters

Intel Connects Cables vise de son côté à accélérer les échanges entre clusters qu’ils soient reliés en InfiniBand (le bus de communication haut débit interne et externe d’Intel) ou en Ethernet Gigabit. Selon Intel, Connects Cables permettrait d’atteindre des débits de 20 Gbit/s à partir de serveurs interfacés en 100 Mbit/s.

Intel entend également résoudre les problèmes d’encombrement et de poids liés aux câbles en cuivre. Selon le fondeur de Santa Clara, ses “Connects Cables” seraient 84 % plus légers et 83 % plus fins que les câbles en cuivre tout en affichant un rayon de cintrage 40 % plus petit. Ce qui faciliterait leur installation, augmenterait la vitesse de communication entre les grappes et libèrerait la circulation de l’air tout en restant largement inférieur aux coût des solutions de câblages optiques.

Le HPC s’affiche comme un nouveau facteur de croissance pour l’industrie informatique. Selon le cabinet d’étude IDC, les serveurs HPC connaîtraient une croissance de 20 % par an. La progression des performances et les coûts toujours plus accessibles expliqueraient notamment l’attrait grandissant des entreprises pour le HPC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur