Intel veut dégager le terrain pour l’arrivée des processeurs multicoeurs

Mobilité

Le fondeur préfère anticiper les problèmes que risquent de rencontrer les puces multicoeurs en lançant un programme de recherche dédié.

Juste avant l’ouverture de son forum des développeurs (IDF) de San Francisco, Intel a annoncé le lancement d’un programme de recherche baptisé Terra-Scale Computer, dont l’objectif est de préparer le monde de l’informatique à l’arrivée des processeurs multicoeurs. Dans le cadre de cette initiative, le fondeur de puces s’attachera à résoudre les problèmes rencontrés par les systèmes équipés de processeurs contenant des dizaines ou des centaines de coeurs.

Au cours d’un point de presse qui s’est déroulé le 6 mars, Justin Rattner, directeur technique d’Intel, a loué la capacité des processeurs multicoeurs à augmenter la puissance de calcul des ordinateurs. “Le multicoeur est, pour nous, l’occasion de redonner de la vigueur à nos rythmes de croissance, qui ont commencé à diminuer du fait des difficultés que nous rencontrons pour fournir des processeurs toujours plus rapides”, a-t-il déclaré. “Le multicoeur constitue une solution très efficace pour obtenir plus de performances avec moins d’énergie.”

De grosses difficultés au delà de huit coeurs

Si les processeurs double coeur sont d’ores et déjà disponibles sur le marché, Intel devrait présenter ses premières puces à quatre coeurs dans le courant de la semaine. Mais, prévient Justin Rattner, les fabricants de semi-conducteurs risquent de se heurter à de sérieux obstacles lorsqu’ils aborderont les processeurs à plus de huit coeurs.

Le programme Terra-Scale recouvre plus de 80 projets d’études, allant du développement de logiciels d’optimisation des processeurs multicoeurs à des recherches matérielles sur la manière de diminuer les temps d’accès à la mémoire. “Pour Intel, il était plus pertinent de s’intéresser sérieusement à ces questions dès maintenant plutôt que d’attendre que la technologie pour développer ces processeurs soit disponible”, précise le directeur technique.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 7 mars 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur