Intel veut généraliser le NFC, ce sera long selon PayPal

Marketing

En association avec Visa, Intel va intégrer le NFC (services et paiements sans contact) dans ses processeurs Atom pour smartphones. Mais l’approche serait vouée à l’échec selon PayPal.

Lors du Mobile World Congress 2012 de Barcelone organisé la semaine dernière, Intel a annoncé un partenariat avec Visa dans le paiement sans contact.

Le fondeur compte associer le NFC (Near Field Communication, protocole pour exploiter des services sans contact) et sa gamme Atom de processeurs pour terminaux mobiles.

“La stratégie d’Intel est de permettre une expérience utilisateur plus sûre et plus stimulante sur tous les appareils basés sur Intel”, a déclaré Mike Bell, Vice-Président d’Intel en charge de l’unité Mobile and Communications Group (MCG).

“Notre alliance avec Visa apporte au monde entier le paiement mobile et des solutions de commerce.

Ainsi, Visa a certifié le smartphone d’Orange conçu avec Intel (modèle Santa Clara) qui intègrera la technologie Visa payWave pour le paiement sans contact (déjà exploitée à travers des cartes du spécialiste du paiement électronique comme la carte Visa PayWave).

Une approche hasardeuse, considère David Marcus, Vice-Président de la division mobile de PayPal (plate-forme de paiement électronique du groupe eBay).

Cité par TechWeek Europe UK, l’ex-P-DG de Zong (acquis par le duo eBay-PayPal mi-2011) considère que l’adoption des puces NFC et le développement des usages risquent d’être lents.

Car il faut équiper les consommateurs en terminaux mobiles compatibles NFC et convaincre les commerçants d’acquérir des terminaux de paiement supportant le sans contact.

Cela prendra du temps pour qu’on arrive à une adoption en masse du NFC. Lorsque la technologie sera installée, le monde sera en train de se débarrasser des terminaux en point de vente.”

Les approches de PayPal et d’Apple dans le domaine du paiement mobile sont différentes. Elles tournent sur la manière de payer avec une simple application mobile.

Au Royaume-Uni, la chaîne de restaurants Pizza Express exploite une application PayPal qui permet d’envoyer la facture directement sur le téléphone du client. Ce qui lui permet d’effectuer le règlement via son opérateur sans sortir de l’espère sonnante et trébuchante ou utiliser une carte bancaire.

De son côté, Apple teste une approche différente, en transformant iTunes en banque virtuelle. On sait qu’il est nécessaire de déposer ses coordonnées bancaires au préalable avant tout usage du jukebox de divertissement numérique de la “Marque à la pomme”.

Cette dernière a introduit une fonctionnalité permettant d’effectuer du shopping en scannant le code-barre d’un produit en magasin puis d’entrer son identifiant (“Apple ID”) dans son téléphone en guise d’authentification.

Les cas de paiements mobiles par PayPal et Apple ne nécessitent pas le recours de terminaux de paiement compatibles NFC à déployer dans les magasins.

D’autres acteurs veulent explorer le NFC : des groupes Internet comme Google (via Google Wallet), des opérateurs comme Vodafone ou Orange et des services de paiement électronique comme Visa ou MasterCard.

Mais cet écosystème a besoin de discuter et de partager les compétences pour aboutir à un service complet.

Logo : © bannosuke – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur