Intel veut révolutionner le marché des PC portables avec son Ultrabook

MobilitéPortablesTablettes

A mi-chemin entre une tablette et un notebook, le nouveau terminal nomade d’Intel, l’Ultrabook, serait l’avenir de l’ordinateur portable grand public. Le tout équipé de puces Intel évidemment…

Après Asus et sa tablette-smartphone Padfone, c’est au tour d’Intel de dévoiler un nouveau terminal mobile, qu’il présente comme le successeur du PC portable : l’Ultrabook.

Dévoilé à l’occasion du salon Computex de Taïwan, ce nouvel appareil hybride, mi-tablette mi-notebook, rassemblerait le meilleur de ces deux terminaux.

Avec une épaisseur de 2 cms maximum, l’Ultrabook embarquera un clavier pour un prix inférieur à 1 000 dollars. Intel s’apprêterait-il à rivaliser avec la MacBook Air d’Apple ?

Avec son Ultrabook, le fondeur de Santa Clara dévoile sa vision de la mobilité à court terme : selon son vice-président exécutif Sean Maloney, à la fin 2012, 40% des PC portables pour le grand public devaient être des Ultrabooks.

Après les netbooks, les Ultrabooks sont surtout l’occasion pour Intel d’y placer ses processeurs Sandy Bridge, Ivy Bridge, voire Hasweel, gravés alors en 22 nm puis en 14 nm, adaptés à tous les systèmes d’exploitation tout en permettant une réduction de 30 à 40% de la consommation énergétique des puces.

Le premier Ultrabook à voir le jour devrait être l’Asus UX21, à la fin de cette année. Reste à convaincre d’autres constructeurs et à savoir si ce type de terminal nomade arrivera à se distinguer parmi le flot de PC portables, netbooks et tablettes déjà sur le marché…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur