Intel vise “la haute mobilité” avec l’ultrabook

MarketingMobilitéTablettes

Intel fait le pari d’élargir la “haute mobilité” avec l’ultrabook. Un concept de PC portable très fin aux capacités poussées à classer dans une nouvelle catégorie entre les smartphones et les tablettes. Analyse.

Intel est dans la bonne voie avec l’ultrabook, selon le cabinet d’analyses Endpoint Technologies Associates.

Le fondeur investit beaucoup de temps et d’argent pour concevoir cette nouvelle catégorie de terminaux nomades.

Mais a-t-il vraiment le choix ? Jusqu’ici, le groupe de Paul Otellini est exclu du marché des smartphones et des tablettes au profit de concepteurs d’architectures processeurs qui ne s’appuient pas sur x86.

Ainsi, le britannique ARM fabrique des processeurs pour le compte de fabricants de terminaux ou de semi-conducteurs comme Samsung, Nvidia, Qualcomm et Texas Instruments.

Néanmoins, Intel considère que l’arrivée de tablettes et de smartphones compatibles x86 reste d’actualité. Mais probablement pas avant la fin de l’année.

Pour remplir ce vide, Roger Kay, Analyste senior chez Endpoint Technologies Associates, considère que la nouvelle gamme ultrabooks constitue une alternative pour Intel pour se faire une place au soleil sur le segment de la mobilité.

“Il existe un potentiel énorme en pariant sur l’architecture x86”, assure Roger Kay dans une contribution blog en date du 12 août.

Jusqu’à présent, les smartphones et les tablettes s’appuient sur l’architecture ARM. Intel a déclaré qu’il comptait adapter x86 aux terminaux nomades tournant sous les processeurs Atom en 2012.

“Mais, en l’état actuel, on ne voit rien sur le marché. C’est inquiétant”, considère l’analyste.

“Apple, qui a déjà colonisé le segment des notebooks très fins avec le MacBook Air, s’appuie sur ARM et dispose d’une équipe de développement en interne en charge du design compatible avec cette architecture”, constate Roger Kay.

“La firme de Steve Jobs est capable de basculer davantage de produits issus de sa gamme vers ARM quand elle le souhaite.”

Alors il faut avancer…“Intel a besoin de confirmer sa présence sur le terrain de la ‘haute mobilité’ et l’ultrabook constitue sa réponse”, commente le représentant d’Endpoint Technologies Associates.

(Lire la suite de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur