Intel vPro s’étend à la mobilité, aux réseaux hétérogènes et aux PME

Cloud

C’est la troisième mouture de la solution d’adminsitration à distance des postes de traval d’Intel. Revue des principales nouveautés.

Lancée fin septembre 2006, la solution Intel d’administration à distance des postes de travail, vPro, a été lancée dans le courant de la rentrée dans sa mouture de troisième génération. Intel étend ainsi ses fonctionnalités et ses cibles.

La spécificité de la solution vPro est de se fonder sur des composants matériels et logiciels dédiés. Sa technologie prend en charge le poste de travail à l’échelon du BIOS et de l’interface réseau, via un deuxième système d’exploitation, installé sur mémoire flash interne. Elle permet ainsi d’administrer les PC en ligne, quel que soit leur état de fonctionnement ou de dysfonctionnement.

L’accès est possible, affirme Intel, “même si son ordinateur est totalement bloqué, parce que son système d’exploitation ou son disque dur sont défaillants”. Sur ce principe, la solution vPro s’étoffe chaque année.

“Son édition 2008 ne déroge pas à cette règle, puisqu’elle automatise les opérations de réparation et de maintenance, en libérant ainsi du temps pour les informaticiens, mais aussi en raccourcissant le délai nécessaire à la remise en service d’un poste pour son utilisateur”, déclare Gregory Bryant, vice-président d’Intel.

De son côté, Thierry Marseille, Responsable des Programmes techniques pour Intel France, insiste sur les avantages de la télé-maintenance programmée des PC, avec allumage à distance: “Elle permet notamment de lancer les mises à jour sur les postes de travail, en dehors des heures courantes d’utilisation, ce qui favorise leur disponibilité et la linéarité du trafic sur le réseau.”

Une architecture spécifique

Les ordinateurs estampillés vPro disposent en fait d’une double adresse IP: l’une dynamique d’utilisation habituelle du réseau et l’autre fixe, réservée exclusivement au fonctionnement vPro. Cependant, pour franchir les DHCP, pare-feu et autres obstacles, la nouvelle version accepte de fonctionner avec la seule adresse dynamique.

Cela peut se révéler utile, en particulier lorsque de nouvelles fonctions avancées de surveillance et d’authentification complètent la sécurisation des accès. Sa meilleure capacité d’adaptation ouvre à vPro de nouveaux horizons.

Notamment, souligne Intel, cette troisième génération facilite l’infogérance. De plus, la nouvelle offre s’enrichit d’une solution destinée aux parcs de moins de 25 postes – l’IT Director – jugée performante et à “tableau de bord convivial”

Aujourd’hui, un PC estampillé vPro est exclusivement construit autour de circuits électroniques Intel, prévus à cet effet : processeur Core 2 Duo ou Core 2 Quad, chipset Q45 à mémoire Flash dédiée et composant réseau 82567LM. En outre, le fondeur propose aussi deux cartes mères adaptées: la DQ45CB de taille standard et la DQ45EK de format réduit.

“Le surcoût des composants dû à la compatibilité vPro, de l’ordre de 20 euros par poste de travail, reste négligeable par rapport au prix du PC moyen ou haut de gamme qui les accueille”, estime Thierry Marseille. “D’ailleurs, ajoute-t-il, pratiquement tous les grands constructeurs ont maintenant des PC vPro à leur catalogue.”

La virtualisation d’appliances de sécurité fondée sur des standards ouverts

Depuis juin 2008, les jeux de circuits Centrino 2 vPro sont également disponibles. Les PC portables bénéficient enfin de la solution d’administration à distance d’Intel, “sous réserve qu’ils soient dûment identifiés par le réseau et en mode d’alimentation secteur (même en veille)” , tempère M. Marseille.

La console d’administration de la solution vPro, côté serveur, fait l’objet de différentes implémentations, développées à partir du SDK (Sofware Development Kit) d’Intel. On la trouve ainsi intégrée à des offres IBM, HP, Microsoft ou LANDesk.

De nouvelles fonctions, comme la virtualisation d’appliances de sécurité, et de nouveaux services, comme la réparation à distance de postes de travail bloqués, vont se fonder sur les standards ouverts, DASH (Desktop and mobile Architecture for System Hardware) et WS-Man (Web Service Management), sur lesquels se base de la version 5 de l’IAMT (Intel Active Management Technology), coeur du nouveau vPro.

A lire en prolongement sur le même sujet sur eWeekEurope.fr : Sécurité : McAfee sécurise HP, Intel et VMware


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur