Intelligence artificielle : NAVER reprend l’exploitation du centre Xerox de Grenoble

Big dataCloudData-stockage
XRCE-naver-grenoble

Le groupe Internet coréen NAVER installe un centre d’innovation en France, en reprenant l’exploitation d’un complexe de Xerox localisé à Grenoble.

Le groupe Internet asiatique NAVER, coté en Bourse en Corée du Sud, va acquérir le centre de recherche européen de Xerox localisé à Grenoble en France.

L’acquisition du complexe XRCE devrait être finalisée d’ici la fin du troisième trimestre 2017 après consultation du comité d’entreprise.

80 chercheurs et employés administratifs sont concernés par ce transfert. « Xerox conservera les droits de propriété intellectuelle et conclura des accords de licence avec NAVER », précise le communiqué.

C’est la première implantation de NAVER dans l’Hexagone.

Sur son marché domestique, le groupe Internet, basée à Seongnam (sud-est de Séoul, capitale de la Corée du Sud), exploite un portail éponyme de recherche Web pionnier dans son domaine et qui constitue toujours un carrefour d’audience influent.

De manière connexe, il exploite aussi des apps comme LINE (messagerie instantanée), SNOW (réseau social et messagerie vidéo) et BAND (gestion de communautés).

Pourquoi NAVER débarque-t-il à Grenoble ? Le groupe coréen compte développer la R&D autour de l’intelligence artificielle en exploitant le centre d’innovation du groupe américain Xerox dont la fondation remonte à 1993.

Au-delà de l’IA, d’autres champs d’exploration technologique attirent l’attention de Naver : la vision par ordinateur (vision computing, indispensable pour la conduite autonome), le traitement des données du langage naturel et l’ethnographie.

« Les réalisations de renommée mondiale du XRCE en matière d’intelligence artificielle, de vision par ordinateur et d’apprentissage automatique renforceront considérablement les recherches de NAVER Labs en ‘ambient intelligence », évoque Chang-hyeon Song, CTO de NAVER, et CEO de NAVER Labs.

Le renforcement de compétences peut passer par de la croissance externe, comme le fût le cas pour Epipolar, un spécialiste coréen dans les technologies de cartographie en 3D acquis à la fin du premier trimestre 2017.

NAVER enough ? Le groupe Internet coréen s’implique aussi dans le financement de start-up à travers Korelya, le fonds d’investissement doté de 100 millions d’euros de Fleur Pellerin, ex-ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique dans les deux gouvernements Ayrault (période 2012 – 2014) sous la présidence Hollande.

Les groupes IT asiatiques semblent apprécier la France comme terre d’innovation (une image que les gouvernements successifs entretiennent avec le levier Crédit Impôt Recherche).

En mars dernier, le groupe japonais Fujitsu a annoncé un investissement de 50 millions d’euros en France pour couvrir des sujets d’innovation comme l’intelligence artificielle en partenariat avec Polytechnique et l’INRIA, selon Silicon.fr

On devrait en savoir plus sur les nouveautés Fujitsu lors du World Tour organisé jeudi prochain (29 juin) à Paris.

(Crédit photo : Xerox – XRCE, Grenoble)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur