L’intelligence artificielle et les objets connectés, tendances lourdes de ces prochaines années ?

Big dataBusiness intelligenceData-stockage
gartner-intelligence
7 56

Selon un classement effectué par Gartner, l’intelligence artificielle, les capteurs et les objets connectés ainsi que l’impression 3D représentent les tendances phares des années 2016-2020.

L’automatisation des tâches et l’intelligence artificielle figurent en bonne place dans le classement des 10 tendances technologiques d’avenir présenté par le cabinet Gartner lors de sa conférence Symposium/ITxpo 2015 d’Orlando.

« Les décideurs IT devraient explorer comment utiliser les objets autonomes et les agents intelligents pour améliorer l’activité et libérer les gens, afin qu’ils se consacrent au travail que seuls les humains peuvent faire », a déclaré à cette occasion David Cearley, vice-président et associé de Gartner. L’avenir du monde des affaires, a-t-il ajouté, passe par « les algorithmes ».

Les dispositifs multiples, des terminaux mobiles aux appareils électroniques, en passant par les objets connectés et leurs capteurs, constituent la première grande tendance citée par la société d’études.

Gartner table sur une plus grande interaction entre ces appareils connectés via différents réseaux, dans l’année à venir et au-delà. L’expérience utilisateur immersive, les environnements virtuels et la réalité augmentée arrivent en seconde position, note Silicon.fr.

Permettre cette expérience donnerait aux éditeurs de logiciels et aux entreprises un avantage compétitif, à horizon 2018, selon Gartner. Troisième de ce classement, l’impression 3D ne constitue pas encore un marché mature, mais monte en puissance.

Ainsi, les livraisons mondiales d’imprimantes 3D pour les entreprises devraient afficher un taux de croissance annuel moyen de 64 % jusqu’en 2019.

L’information à l’ère du traitement de données massives (Big Data), suivie par l’apprentissage automatique avancé ou deep learning figurent également au top 10.

« L’explosion des sources de données et la complexité de l’information rendent la classification et l’analyse manuelle impossible et non rentable. Les réseaux de neurones profonds (ou DNN pour deep neural net…works) automatisent ces tâches et permettent de relever les défis clés liés à cette information », souligne le cabinet d’études américain.

Ces DNN soutiennent la montée en puissance de machines intelligentes, des robots aux voitures autonomes en passant par les agents virtuels. Pour travailler, les cols bleus comme les cols blancs devront s’adapter ou changer de métiers.

Les rédacteurs ne seront pas épargnés, des robots produisant déjà des bulletins, rapports et communiqués… Et en 2018, selon Gartner, 20% de l’ensemble des contenus et documents professionnels seront produits par des machines.

Gartner clôt son classement avec : les architectures sécurisées à l’ère du Cloud et du développement collaboratif, les architectures avancées, les applications multiples, les conteneurs… Sans oublier les plateformes de l’Internet des objets (IoT).

Pour David Cearley, « toute entreprise concernée par l’Internet des objets devrait développer une stratégie de plateforme IoT, mais les approches et les intérêts divergents des fournisseurs rendront la standardisation difficile jusqu’en 2018 ».

 

Crédit image : Adao – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur