Intelligence artificielle : Stephen Hawking appelle à faire barrage aux armes autonomes

M2MRégulationsRéseauxSurveillance
AI-arme
3 14

Dans une lettre ouverte, des scientifiques, comme Stephen Hawking, tirent la sonnette d’alarme concernant la mise au point de robots autonomes capables de tuer sans intervention humaine.

Stephen Hawking n’a jamais caché ses réticences sur l’évolution de l’intelligence artificielle et la perte de contrôle que cela pourrait engendrer pour les êtres humains.

L’astrophysicien britannique tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme, dans une lettre ouverte co-signée par des dizaines de chercheurs en intelligence artificielle (IA) et en robotique. Lettre à laquelle se sont associés Steve Wozniak, le co-fondateur d’Apple, ou encore Elon Musk, patron de Tesla et de Space X.

Dans cette missive, publiée par le Future of Life Institute (FLI), un organisme américain à but non lucratif, Stephen Hawking dénonce l’élaboration d’armes autonomes basées sur l’intelligence artificielle et capables de tuer sans intervention humaine.

« Les armes autonomes ont été décrites comme étant la troisième révolution dans l’art de la guerre, après les armes à feu et la bombe nucléaire », relèvent les chercheurs signataires de cette lettre ouverte.

« L’intelligence artificielle a atteint un point où le déploiement de tels systèmes sera – matériellement, si pas légalement – faisable dans quelques années, et non décennies, et les enjeux sont importants […] ».

Ils craignent ainsi « une course à l’armement inévitable », centrée sur ces « Kalashnikov de demain », qui seront capables de « remplacer des hommes par des machines [pour] limiter le nombre de victimes du côté de celui qui les possède » et qui ne nécessitent « aucun matériel de base coûteux ou difficile à se procurer ».

Ces armes autonomes ne manqueront alors pas de faire rapidement leur apparition sur le marché noir, où elles représenteront le nec plus ultra pour perpétrer des assassinats ciblés et des « nettoyages ethniques », déstabiliser des nations et mettre à genoux des populations.

Elles pourraient sous peu devenir les armes favorites de terroristes et de dictateurs de tous poils.

 

Crédit image : Oliversved – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur