Interconnexion: L’ART approuve les tarifs 2000

Mobilité

L’Autorité de régulation des télécommunications a approuvé le catalogue d’interconnexion de France Télécom pour l’an 2000.

Après plus de six mois de concertation, le catalogue qui fixe les tarifs d’interconnexion des réseaux de télécommunications aux infrastructures de France Télécom a été approuvé par l’ART. Les tarifs baissent en moyenne de 11,2% pour les opérateurs de réseaux, et de 12,3% pour les fournisseurs de services téléphoniques au public. Des chiffres calculés à partir d’un panier de consommation de services d’interconnexion, explique le communiqué de l’agence de régulation. L’ART a imposé à France Télécom une importante réduction des délais de mise en oeuvre des interconnexions. Il passe de 9 à 7 mois en province, et à 6 mois en région parisienne. Le délai de pré-étude sera réduit de 6 à 4 semaines.Le catalogue donne la priorité à l’accès Internet. Les tarifs d’interconnexion baissent de 19,3% pour les opérateurs de réseau et de 21,5% pour les fournisseurs de services. De quoi renforcer les fournisseurs d’accès gratuit et stimuler le développement de forfaits incluant les coûts de communications à Internet. Les reversements aux FAI qui s’appuient sur un opérateur concurrent de France télécom resteront fixés à 3,8 centimes la minute sans modulation horaire, le montant déterminé par l’ART dans le différent qui opposait France Télécom et Cegetel, en attendant que la concertation organisée ne soit achevée. Grande nouveauté, les abonnés à France Télécom ne seront bientôt plus obligés de composer un préfixe à 1 ou 4 chiffres quand ils souhaiteront appeler à l’étranger par le biais d’un opérateur concurrent. Le simple fait de s’abonner à cet opérateur entraînera les modifications techniques nécessaires sur la procédure d’appel.La décision de l’ART


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur