Interconnexion : OVH s’associe à Zayo en France voire USA si affinités

CloudDatacentersGestion cloudServeurs
zayo-OVH-accord-interconnexion-ok

OVH est le premier client de l’offre Connected Cloud de Zayo France. L’accord d’interconnexion pourrait s’élargir aux Etats-Unis. OVH et Zayo s’expliquent.

OVH s’associe à Zayo France autour d’un accord d’interconnexion pour favoriser la commercialisation d’offres cloud.

Le groupe de services IT d’Octave Klaba (hébergement, messagerie, services cloud…) cherchait un partenaire de référence pour les problématiques connectivité et résilience des réseaux de ses entreprises clientes comme les PME et les grandes entreprises.

L’ex-Neo Telecoms devenu Zayo est en mesure de répondre aux besoins du groupe OVH (700 000 clients).

“Nous nous développons beaucoup sur les offres cloud, qui constitue notre plus grosse croissance”, a commenté Alban Schmutz, Responsable en charge des affaires règlementaires chez OVH, lors d’un point presse réalisé le 5 mai dans les locaux parisiens de Zayo.

“Pour accompagner nos clients à l’international, nous cherchions une solution pour relier leurs centre de données avec notre propre infrastructure”, précise Alban Schmutz.

Tout en poursuivant : “Auparavant, on pouvait amener de la connexion sur des points de présence (POP) sur lesquels on était présent. Avec Zayo/Neo Telecoms, on avait déjà mis ensemble des services opérationnels dans ce sens : on facilite les choses et on industrialise le process à une plus grande échelle.”

Sur le volet de la facturation, les canaux OVH et Zayo sont distincts pour le démarrage.

Les clients Zayo auront accès au catalogue de prestations OVH directement à travers un outil de cotation en ligne (Tranzact).

L’accord n’est pas exclusif : OVH constitue le premier fournisseur de services cloud client de l’offre Cloud Connect commercialisée par Zayo. “Une dizaine d’acteurs devraient rejoindre le programme”, assure Zayo.

Extension de l’accord Zayo aux USA : OVH compte dessus

OVH est d’abord intéressé par l’accord Zayo concernant la France mais le partenariat pourrait être étendu à l’Amérique du Nord.

Quelle est la logique ? Zayo est un acteur américain qui s’étend en Europe. OVH fait le sens inverse. “Nous visons clairement une extension de l’accord Zayo-OVH aux Etats-Unis”, confirme Alban Schmutz.

En neuf ans, Zayo a procédé à 33 acquisitions aux Etats-Unis pour élargir son infrastructure progressivement. Le réseau local de Zayo dessert 45 Etats américains, plus Washington DC.

On comprend l’intérêt d’un OVH qui part conquérir le marché nord-américain (Canada et Etats-Unis). Le groupe d’Octave Klaba dispose d’un grand data center près de Montréal (Canada) avec une nouvelle antennes ouverte à Québec.

“En deux ans : nous sommes passés de 0 à 30 000 serveurs en production aux USA sans faire de communication au niveau local”, souligne Alban Schmutz.

Quant à Neo Telecoms devenu Zayo France, l’échelle du business a changé. Le groupe Zayo s’est introduit en Bourse en octobre 2104 et a levé presque 290 millions de dollars à cette occasion. “Zayo procédera à d’autres acquisitions au niveau européen”, confirme Florian du Boys, CEO de Zayo France.

Au niveau local, Zayo France poursuit son déploiement régional. Un data center à La Roche-sur-Yon a été ouvert. Tandis qu’un projet de déploiement sur Lille est en cours de gestation.

“On investit beaucoup sur la fibre noire”, précise Florian du Boys. Dans le bâtiment parisien de Zayo, une troisième salle informatique a été ouverte récemment et elle sera mise à disposition des clients en septembre (capacité de 250 baies, correspondant à 1000 mètres carrés de salles).

zayo-OVH-accord-interconnexion
Florian Du Boys, CEO Zayo France, et Alban Schmutz, en charge des Affaires règlementaires chez OVH

A lire en complément les articles tous frais :

Débordement dans le Cloud : Voyages-SNCF mise sur OVH (Silicon.fr, 6 mai 2015)

– Didier Soucheyre (ex-Neo Telecoms) : XLR Capital veut accompagner les start-up jusqu’au seuil de la rentabilité (ITespresso.fr, 12/05/15)

–  Renseignement : pour OVH, c’est plié mais restons vigilants (ITespresso.fr, 05/05/15)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur