Internet 100 fois plus rapide avec le graphène ?

Mobilité
graphene-internet

Identifié pour la première fois en 2004, le graphène pourrait, avec son taux de réponse optique ultrarapide, multiplier par 100 la vitesse d’Internet.

Identifié pour la première en 2004 à l’université de Manchester, le graphène pourrait révolutionner les télécommunications en multipliant par cent la vitesse d’Internet.

Léger, souple et d’un faible coût, ce matériau fait l’objet d’études approfondies au Centre for Graphene Science des universités de Bath et d’Exeter.

Il a la particularité d’offrir un temps de réponse très faible dans la transmission de données via la fibre optique.

Naturellement conducteur, le graphène peut être transformé en semi-conducteur. Il se positionne de ce fait comme le successeur idéal du silicium.

Sa robustesse fait dire, comme le note Silicon.fr, qu’il faudrait le poids d’un éléphant en équilibre sur un crayon pour percer une seule feuille de ce matériau.

Chaque jour, une quantité phénoménale de données est véhiculée via des dispositifs optoélectroniques mettant en oeuvre des fibres optiques, des lasers et des photodétecteurs.

Les signaux envoyés le sont sous forme de photons ayant des longueurs d’onde situées dans l’infrarouge et traitées à l’aide de commutateurs optiques qui les convertissent en train d’impulsions de lumière.

Quoique réactifs, avec un temps de réponse de quelques picosecondes, soit quelques millièmes de milliardième de seconde (10-12 seconde), ces commutateurs restent un goulot d’étranglement.

Le recours au graphène permettrait d’atteindre le cap des centaines de femtosecondes (10-13), pour un Internet 10 à 100 fois plus rapide qu’actuellement.

Le Docteur Enrico Da Como, chercheur au cœur de la découverte, résume : “Nous avons constaté un taux de réponse optique ultrarapide en utilisant du graphène quasiment monocouche, ce qui a des applications intéressantes pour le développement de composants optoélectroniques à haute vitesse basés sur ce matériau“.

Et d’ajouter : “Cette réponse rapide est dans la partie infrarouge du spectre électromagnétique, où de nombreuses applications dans les télécommunications, la sécurité et aussi la médecine sont en train de se développer et affectent notre société“.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur la fibre optique ?

Crédit illustration : AlexanderAlUS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur