Internet au bureau : chacun se retrouvera…

Cloud

25 % des salariés américains passeraient plus d’une journée entière chaque semaine à surfer pour leurs besoins personnels sur leur lieu de travail, d’après une étude réalisée par Harris Interactive pour le compte de Websense.

“Un salarié américain sur quatre est ‘accro’ au Net sur son lieu de travail”, révèle une étude réalisée par Harris Interactive pour le compte de Websense, société spécialisée dans le domaine des solutions EIM (Employee Internet Management). L’importance du phénomène est encore mal connue de la part des sociétés elles-mêmes, puisque seulement 8 % des sociétés interrogées en sont conscientes.

D’après l’étude, un quart des salariés passeraient plus d’une journée entière chaque semaine à surfer sur des sites n’ayant pas de rapport avec l’activité professionnelle. 67 % des salariés interrogés consultent des sites d’informations à des fins personnelles, 37 % se connectent à des sites d’achats ou d’enchères et enfin 2 % se connectent à des sites pornographiques ou des sites de paris en ligne, depuis leur lieu de travail.

Face à cela, certaines directions ont d’ores et déjà appliqué certaines mesures. Ainsi, dans les grandes sociétés, des solutions de filtrage avec logiciel ont été implémentées. Toutefois, la grande majorité de ces entreprises préfèrent bloquer l’accès à certains sites, notamment les sites pornographiques.

Cette étude porte sur 305 salariés et 250 directeurs des ressources humaines, dans des sociétés allant jusqu’à 38 000 employés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur