Internet fait cicatriser la fracture numérique en France

Régulations
Internet 2012 INSEE

Selon l’Insee, la fracture numérique entre les catégories d’âge et les couches socioprofessionnelles se résorbe à mesure que les Français adoptent Internet, via les connexions fixes et mobiles.

Amateurs des réseaux sociaux, friands de streaming vidéo, tentés par le commerce électronique : les Français entretiennent une relation d’autant plus complexe avec Internet qu’ils sont toujours plus nombreux à en faire un centre d’action dans leur vie quotidienne.

Telles sont les principales conclusions d’une étude signée de l’Insee (document PDF).

En 2012, les trois quarts des Français ont surfé sur la Toile au moins une fois par trimestre. Ils étaient 56% en 2007 et 12% en l’an 2000.

Et 78% des foyers sondés dans le cadre de ce baromètre sont équipés d’une ligne fixe, contre 54% cinq ans en amont.

Plus globalement, les accès haut débit se généralisent et la fracture numérique se résorbe, entre les catégories d’âge, mais aussi socioprofessionnelles.

La génération des “Digital Natives” – nés, par convention, après 1990 – reste une locomotive : 98,6% des répondants surfent régulièrement sur la Toile (+7,6 points).

Mais les 64-82 ans (nés entre 1930 et 1949) se distinguent par leur progression de 15,9 points. Aussi, l’âge moyen de l’internaute en France dépasse désormais les 40 ans.

Au carrefour des “Digital Natives” et de la “génération C” (18-35 ans), les plus jeunes sont 96% à disposer d’un ordinateur. 88% se connectent à Internet tous les jours ou presque.

Cette proportion descend à 76% chez les 45-59 ans ; à 16% chez les 75 ans et plus.

L’écart est moins significatif entre les cadres et les ouvriers : les premiers sont quasiment tous touchés par Internet et les seconds le sont à 84%, quand ils n’étaient que 53% au pointage réalisé en 2007.

Les usages évoluent, avec en tête de liste l’essor du e-commerce : en 2012, 39% des internautes ont acheté biens et/ou services en ligne (contre 23% en 2007). Ils sont aussi, dans ce même esprit, 26% à avoir vendu au moins un objet aux enchères.

L’autre boom est à mettre à l’actif des banques en ligne : près de la moitié des Français consultent désormais leur(s) compte(s) par voie électronique. Ce comportement n’était relevé, en 2007, que chez un tiers d’entre eux.

La messagerie électronique suit : elle concerne 67% des interrogés. Ces derniers sont aussi plus nombreux à organiser leurs vacances sur le Web (35%), à contribuer à des réseaux sociaux (30%) et à télécharger des logiciels (21%).

Alors qu’une récente étude Ifop démontrait que les Français jugent Internet indispensable pour l’économie, il est aujourd’hui utilisé par 15% des Français pour chercher un emploi.

En revanche, la tenue d’un blog et les jeux en réseau ne concernent respectivement que 6% et 10% des utilisateurs.

La situation évolue avec la percée de l’Internet mobile, élu en 2012 par 40% des Français (10% en 2007).

Les 15-29 ans mènent toujours la danse (75% des répondants sont des mobinautes), aux antipodes des 60-74 ans (16%) et des 75 ans et plus (3%).

En outre, “plus on est diplômé, plus on utilise l’Internet mobile” : 70% des cadres en font usage, contre 40% des ouvriers.

Sur mobile, la dimension du commerce électronique est moins présente. On est plutôt dans la consultation de contenu (les informations à 31%, la musique et les films à 40%, les réseaux sociaux à 50%).

Le livre numérique reste marginal à 5,6% et concerne plutôt les 4-59 ans… quand l’Internet mobile est accessible : 35% des Français déplorent une mauvaise qualité du réseau.

INSEE Internet France

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Twitter ?

Crédit photo : Sergey Nivens – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur