Internet de plus en plus sollicité pour rechercher un emploi

Mobilité

Selon le club français des sites d’emploi, le Net est le troisième canal de prospection, derrière les contacts directs et les candidatures spontanées.

Avec l’appui de l’institut d’études TNS-Sofres*, l’association des professionnels pour la promotion de l’emploi sur Internet (Appei), qui regroupe une quinzaine de sites dédiés (comme Cadremploi.fr, CadresOnline.com, Monster.fr, Keljob.com?) a réalisé une étude portant sur les stratégies de recherche pour trouver un job via Internet.

Cette enquête porte sur le profil de la “population mobile”, définie comme le groupe de personnes qui ont changé d’emploi au cours des six derniers, qui recherchent toujours un travail ou qui ont l’intention de changer au cours des six premiers mois. Ainsi, la “population mobile” représenterait le quart de la population active (individus travaillant, demandeur d’emploi et étudiants).

Pour l’ensemble de la catégorie “population mobile”, les sites d’emploi constituent le troisième canal de recherche (63%) derrière le recours au réseau de relations (77%) et les candidatures spontanées (69%). 44% des répondants indiquent également consulter les rubriques de recrutement sur les sites des entreprises. En ciblant la population mobile internaute, l’usage du Net prend la deuxième place.

Dans 77% des cas, les consultations de sites d’emploi sont réalisées à partir de son domicile. Elles sont régulières en cas de recherche active de travail. En prenant en compte la population active, 48% des répondants internautes indiquent s’y rendre une fois par jour. 83% déclarent ouvrir une session hebdomadaire pour effectuer des recherches d’emploi en ligne.

Une note moyenne de 6,5 sur 10 pour les sites d’emploi

Autre enseignement de cette étude : s’il paraît naturel que la consultation des annonces soient le service le plus demandé en cas de veille, le dépôt de CV et les alertes e-mail sont des fonctionnalités appréciées sur les sites de recrutement (respectivement 61% et 46% des répondants). En revanche, l’éditorial (36%) séduit peu les prospects.

En règle générale, les personnes sondées effectuant une veille pour l’emploi ont attribué une note moyenne de 6,5 sur 10 aux sites Internet dédiés.

En termes de résultats, la satisfaction commence à apparaître sur les statistiques : 29% des personnes interrogées indiquent avoir trouvé un job grâce à Internet ou connaissent quelqu’un dans ce cas.

*Etude réalisée en septembre 2005 par téléphone auprès d’un échantillon de 2005 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatif de la population française et auprès de 1289 personnes dans la population active au sens de l’Insee.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur