Internet mobile : O2 et Telstra lâchent l’i-Mode

Mobilité

Les deux opérateurs mobiles, d’origine britannique et australienne, renonce
au service i-Mode de NTT DoCoMo qui n’a pas trouvé sa clientèle.

Au Royaume-Uni, l’opérateur de téléphonie mobile O2 s’apprête à supprimer son service de téléphonie i-Mode, moins de deux années après sa mise en service.

Le service lancé en septembre 2005 avait à l’époque fait l’objet d’une vaste campagne publicitaire. Mais l’offre n’a su convaincre ni le consommateur ni le client professionnel, attirant tout juste 260 000 utilisateurs.

Si l’univers Internet mobile à la sauce i-Mode, élaboré par NTT DoCoMo, rencontre un franc succès au Japon, il reste nénamoins un système fermé qui ne peut pas accéder aux pages Web standard et nécessite des téléphones spéciaux.

O2 a signé des accords avec de grands éditeurs tels qu’eBay, BAA et Interflora pour développer des déclinaisons mobiles pour l’i-Mode, mais le système a manqué de soutien à grande échelle. Et les utilisateurs de téléphones 2G et 3G ont manifesté une certaine réticence à investir dans des téléphones compatibles.

Une porte-parole d’O2 a confirmé que l’opérateur mobile continuerait d’offrir un support pour le service i-Mode pendant les deux prochaines années, mais qu’il ne vendrait plus aucun téléphone dédié.

“Le service a connu un certain succès avec les applications à contenu riche et a rencontré une grande satisfaction parmi les utilisateurs. Mais sa croissance a été freinée par une gamme limitée de téléphones et nous n’espérons aucun changement à ce niveau”, poursuit le porte-parole.

John Delaney, analyste chez Ovum, a indiqué dans une note adressée à ses clients : “Dans le modèle commercial i-Mode, les opérateurs conservent seulement une petite portion des recettes générées par le contenu et dégagent essentiellement des bénéfices des frais facturés pour l’utilisation du réseau de données”.

C’est plutôt un point positif pour les éditeurs mais c’est moins attractif côté client final. “Les utilisateurs réguliers de l’Internet sur mobile sont de plus en plus mécontents à l’idée ‘d’avoir le compteur en marche’ lorsqu’ils surfent sur le Web, et la tendance s’annonce déjà en faveur des tarifs forfaitaires.”

O2 n’est pas le seul opérateur mobile qui rencontre des problèmes avec i-Mode. Son homologue australien Telstra a également annoncé qu’il renonçait à son service i-Mode, invoquant une faible adoption du service de la part de ses clients.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 18 juillet 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur