Internet des Objets : Connecthings à l’aube de son aventure américaine

EntrepriseLevées de fondsStart-up
connecthings
3 49

Connecthings, fournisseurs français de systèmes de gestion de balises et tags NFC, a levé 9,5 millions d’euros dans le but d’initier son développement sur le continent nord-américain.

Le fournisseur français de services mobiles dans contact (iBeacon, NFC, QR Code) Connecthings a bouclé une levée de fonds de 9,5 millions d’euros, avec le soutien des Fonds Xerys et de ses investisseurs historiques, le fonds de capital-investissement Siparex et la société de gestion calao Finance.

Fondé en 2007 par Laetitia Gazel-Anthoine, Connecthings a mis au point une plate-forme de gestion des balises et tags NFC destinée à animer l’Internet des Objets Publics.

La start-up compte ainsi dans son portefeuille de clients plus de 20 villes en Europe et au Brésil (Nice, Caen, Bordeaux Lille, Paris, Strasbourg, Toulouse, Madrid, Rio de Janeiro) et des partenaires comme JCDecaux , PagesJaunes, BNP Paribas, Veolia, la RATP et la SNCF.

La plate-forme déployée par Connecthings est capable de gérer des balises interactives – beacon (Bluetooth Low Energy), NFC, QR code et Wi-Fi –  dans le cloud, permettant d’initier des interactions entre les objets urbains, les smartphones et les « wearables devices » des mobinautes.

Parmi les offres proposées, la solution de gestion de tags de Connecthings permet aux enseignes, aux opérateurs de transport et aux collectivités de proposer à leurs utilisateurs des services mobiles définis par le contexte : le lieu, le profil, l’heure de la journée et le type de mobile.

Quant à son offre e-ticket & e-coupon, elle permet aux enseignes, aux opérateurs de transport et aux collectivités de gérer les transactions effectuées sur les services mobiles à partir de tags NFC et iBeacons.

« En développant dès 2007 sa plate-forme globale, Connecthings a compris avant tout le monde l’immense potentiel du marché de l’Internet des Objets et ses applications smart city, en effet selon plusieurs études le nombre d’objets connectés devrait avoisiner les 80 milliards en 2020 contre à peine 1 milliard il y a 5 ans », explique Rodolphe Herbelin, associé co-fondateur de Calao Finance.

Ce tour de table permettra à l’entreprise de financer son développement aux Etats-Unis.

 

Crédit image : Julia Albul – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur