Internet des objets : Intel élabore son plan d’action

Une nouvelle gamme de puces basse consommation dédiées à l’Internet des objets fera, avant la fin de l’année, son entrée au catalogue d’Intel, sous l’appellation Quark.

intel-quark-internet-objets

Intel a annoncé ce mardi le lancement, avant la fin de l’année, de Quark, du nom d’une nouvelle gamme de puces basse consommation dédiées à l’Internet des objets.

Si la mobilité reste, à travers les smartphones et les tablettes, un axe de développement prioritaire sur le court terme, le fondeur de Santa Clara commence à diversifier son approche sur un marché des biens technologiques en mutation.

Cette vision large implique la conquête d’un univers actuellement en expansion : celui des vêtements et accessoires intelligents (‘wearable technologies’).

Promue en mai dernier au poste de présidente d’Intel parallèlement à l’investiture de Brian Krzanich en tant que CEO, Renee James estime que ces appareils mobiles embarqués, pour l’heure colonisés par l’offre ARM, pourraient « nécessiter la production de milliards de mini-processeurs » dans les prochaines années.

Le développement des SoC Quark répond à ce défi de la miniaturisation et de quête du rapport performance par watt idéal, avec une empreinte « divisée par 5″ et une enveloppe thermique « abaissée de 90% » par rapport au plus petit des Atom actuellement commercialisés.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre de l’Intel Developer Forum, tenu cette année à San Francisco.

Elle s’accompagne d’un appel aux partenaires, qui pourront, sur le principe de la plate-forme ouverte, intégrer leur propriété intellectuelle au sein des puces Quark pour leur conférer de nouvelles fonctionnalités… et élargir par là même leur sphère d’influence à l’informatique embarquée.

Mais ces applications d’ordre médical ou industriel soulèveront la question du coût : pour assurer la rentabilité des produits qu’elles équiperont, les puces Quark devront être vendues à moins d’un dollar, ce qui influera sur leur architecture.

Intel se montre peu évasif à ce sujet : aucun mot sur le jeu d’instructions, le nombre de coeurs et leur fréquence…

En termes de puissance, l’un des éléments de référence dans le monde des ‘wearable technologies’ est le processeur à 800 MHz implémenté dans la montre connectée Galaxy Gear de Samsung.

Concernant les tarifs, le repère est fixé à 42 dollars, prix d’un Atom d’entrée de gamme pour 1000 unités achetées.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : sauriez-vous choisir le bon microprocesseur ?

Crédit photo : Natasha Kramskaya – Shutterstock.com

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Internet des objets : Intel élabore son plan d’action

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

03:20:42