Internet.org : et maintenant le Kenya

CloudOpérateursRéseaux
internet-org-kenya

La disponibilité de l’application mobile développée par le collectif Internet.org pour permettre l’accès gratuit à plusieurs services en ligne s’étend à un troisième pays d’Afrique.

Lancée cet été en Zambie et fin octobre en Tanzanie, l’application mobile Internet.org est désormais accessible au Kenya.

Développée par le collectif du même nom, elle permettra aux abonnés d’Airtel – principal opérateur télécoms local – d’accéder, sans frais de connexion Internet, à une vingtaine de services en ligne dans les domaines de la santé, de l’emploi, de l’information et de l’associatif. Sur la liste figurent notamment AccuWeather, Wikipedia, BBC News et sa déclinaison BBC Swahili… mais aussi Facebook.

Membre fondateur de l’alliance Internet.org aux côtés de grands groupes IT comme Ericsson, Nokia, Opera, Qualcomm et Samsung, le réseau social met tout particulièrement en avant son outil de messagerie instantanée, qui compte désormais plus de 500 millions d’utilisateurs actifs. Son CEO Mark Zuckerberg a toutefois tenu à rappeler, dans le cadre de la conférence AfriCom organisée à Cape Town (Afrique du Sud), que la mission première d’Internet.org est bien de “rendre l’accès à Internet abordable pour les deux tiers de la planète qui ne sont pas encore connectés.

Une ambition qui suppose des tests “sur le terrain”. Illustration avec le pilote mené au premier semestre 2014 en Indonésie avec le concours d’Ericsson pour évaluer les défis liés à l’adoption des smartphones dans les pays émergents. Facebook a également lancé, à Jakarta, un hackaton dédié aux applications “économes en données” avec, dans son collimateur, les marchés où la bande passante est limitée et/ou onéreuse.

Concernant le déploiement de l’application mobile Internet.org au Kenya, reste un point d’interrogation : où est passé Google Search, proposé en Zambie ? Une volonté ferme de prendre ses distances avec le moteur de recherche n’est pas à exclure, même si sa disparition semble plutôt liée au fait que les pages de résultats peuvent orienter vers des sites dont la consultation n’est pas gratuite en terme de coûts data.

internet-org-applications-kenya
Une vingtaine de services seront accessibles gratuitement par les abonnés d’Airtel (pas de frais pour la data).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les opérateurs mobiles low cost ?

Crédit illustration : Artalis – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur