Internet Party : Kim Dotcom fait de la politique en Nouvelle-Zélande

Régulations
kim-dotcom-politique

Kim Dotcom confirme son intérêt pour la politique en fondant l’Internet Party en Nouvelle-Zélande. La nouvelle formation devrait présenter une liste lors des élections législatives locales de septembre.

Kim Dotcom fonde son propre parti politique en Nouvelle-Zélande. Le Parti de L’Internet (Internet Party) devrait présenter une liste lors des élections législatives du pays qui se dérouleront en septembre 2014.

Selon Reuters, la vocation de cette nouvelle formation politique est de défendre la liberté de l’Internet, de promouvoir le respect de la vie privée, et de stimuler la croissance des secteurs professionnels touchant aux nouvelles technologies.

Pour tenter de remporter des sièges, l’Internet Party fait campagne auprès des Néo-Zélandais désabusé par la classe politique traditionnelle. Kim Dotcom déclare ainsi que son mouvement s’adresse d’avantage à “ceux qui n’ont jamais voté auparavant, qui ont été déçus par le vote, ou qui n’aiment pas le choix actuel”.

Mais il y a encore un souci de taille à régler pour se lancer en politique. Selon Le Figaro, Kim Dotcom bénéficie du droit de vote en Nouvelle-Zélande mais il ne peut pas se présenter directement en tant que candidat à une élection s’il n’obtient pas la citoyenneté néo-zélandaire.

Kim Dotcom avait déjà affiché ses ambitions politiques en septembre 2013. Alors qu’il prenait du recul vis-à-vis des activités de Mega (plateforme de stockage de fichiers dans le cloud).

De plus, le trublion du Net bénéficie actuellement d’une liberté conditionnelle en raison de la procédure de justice intenté à son encontre par la justice américaine. Un examen d’extradition vers les Etats-Unis est en cours mais le dossier est long à étudier.

kim-dotcom-politique-internet-party-nouvelle-zelande

Quiz : Que savez-vous de la CNIL ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur