Internet : la réalité nuancée du haut débit en Europe

CloudRéseauxTrès haut débit
internet-FAI-box-ADSL-haut-debit

Selon les mesures réalisées par SamKnows, la vitesse réelle des connexions xDSL dans l’Union européenne est très éloignée des débits annoncés par les fournisseurs d’accès. Tout particulièrement en France.

Faute d’adapter leur communication marketing à chaque prospect, les FAI européens émettent, pour leurs offres xDSL, des promesses de débits très éloignées de la réalité sur le terrain, conditionnée notamment par la distance aux noeuds de raccordement et la qualité des paires de cuivre.

C’est en France que l’écart entre théorie et pratique est le plus grand : les fournisseurs d’accès se basent sur les capacités maximales de l’ADSL2+ (20 Mbit/s), mais ne délivrent, en moyenne, qu’une connexion à 7,13 Mbit/s.

Telles sont les principales conclusions d’une étude de SamKnows, mandaté par Bruxelles pour analyser la qualité de l’Internet fixe dans 30 pays d’Europe.

Ces tests ont été menés avec le concours d’abonnés volontaires, équipés de boîtiers de mesure dédiés (les “Whitebox”) communiquant avec l’infrastructure de Measurement Lab.

En France, 382 internautes – dont 334 en xDSL, le reste en câble ou en fibre – ont participé aux expérimentations conduites aux heures de pointe, en l’occurrence entre 19h et 23h.

A 7,13 Mbit/s, la vitesse moyenne relevée en téléchargement n’atteint que 40,4% des débits théoriques (contre 60,3% sur l’ensemble des 30 pays sondés), mais elle s’établit au niveau du reste de l’Union européenne (7,23 Mbit/s).

Les meilleurs élèves en la matière sont le Danemark (11,35 Mbit/s) et la Finlande (10,73 Mbit/s).

ADSL débits Europe

La différence est moins flagrante en termes de débit montant : 0,77 Mbit/s, c’est 87,8% de la vitesse annoncée par les FAI français. Le rapport est comparable en Europe, à 84,6% (0,71 Mbit/s).

C’est en qualité que la liaison est perfectible, avec un temps de latence en xDSL supérieur à la moyenne européenne (46 ms, contre 41 ms), une lenteur des résolution DNS (la troisième plus lente) et un temps de chargement des pages qui avoisine les 2 secondes.

Aux antipodes, les Pays-Bas tirent leur épingle du jeu, à 25 ms de latence et 1,05 seconde de temps de chargement par page.

débits ADSL Europe

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les box des FAI ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur