L’Internet sans fil amorce sa montée en puissance

MobilitéPCPoste de travailTablettes

En cinq ans, le nombre de connexions à l’Internet sans fil devraient être multipliées par deux en Europe de l’Ouest, selon Forrester Research.

Où en sera l’Internet sans fil d’ici quelques années ? Le cabinet Forrester Research esquisse un début de réponse dans sa nouvelle étude portant sur ce secteur à l’horizon 2015 en Europe de l’Ouest.

Notons que dans la notion d’”Internet sans fil”, Forrester Research englobe l’Internet mobile via les réseaux des opérateurs ou encore les hotspots Wi-Fi, accessibles depuis toute la gamme de terminaux nomades (PC portables, netbooks, smartphones, tablettes numériques).

Aujourd’hui, le paysage de l’Internet sans fil et des appareils permettant de s’y connecter demeure contrasté selon les pays.

En France, 43% des Français sondés affirment posséder un ou plusieurs ordinateurs portables, et 4% d’entre eux possèderaient un ou plusieurs mini-PC.

Un taux qui semble bien bas par rapport aux Pays-Bas par exemple. 72% des Néerlandais utilisent au moins un PC portable et 8% ont volontiers recours à leur netbook.

A ce stade, en termes d’équipements mobiles, la France s’installe en dessous de la moyenne en Europe de l’Ouest, qui culmine à 50% pour la possession d’un ordinateur portable et 5% pour l’utilisation d’un mini-PC.

Toutefois, même moins équipés, les Français n’hésitent pas à se connecter à l’Internet sans fil. L’Hexagone se classe ainsi à la quatrième position des pays européens en nombre de connexions sans fil en janvier 2010, avec 2,1 millions de connexions comptabilisées sur cette période, sur les 23,2 millions de connexions sans fil recensées sur le continent.

Le Royaume-Uni arrive en tête (4,1millions de connexions sans fil), devant l’Italie (4,09 millions) et l’Allemagne (3,3 millions).

D’ici 2015, Forrester Research estime que 53,9 millions de connexions à l’Internet sans fil seront enregistrées par mois, soit un taux multiplié par deux en cinq ans. Le cabinet souligne ainsi que, au fil des années, l’Internet mobile devrait peu à peu se substituer aux connexions Internet fixes.