Internet séduit enfin les français

Régulations

D’après une étude menée par le cabinet britannique NOP, le nombre d’internautes français aurait augmenté de 45% ces six derniers mois ce qui permet à la France de combler une partie de son retard sur l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Merci l’Internet gratuit ?

L’Internet français rattrape son retard. Selon les résultats d’Internet Track, une vaste enquête téléphonique menée par le cabinet d’études anglais NOP pour le compte de Dell, Intel et Ziff-Davis, le nombre d’internautes français de plus de 18 ans aurait presque doublé ces six derniers mois. D’après les réponses des 4503 français interrogés par téléphone (également 3700 allemands et 3000 britanniques), quelque 5,3 millions de personnes se seraient connectées au moins une fois à Internet ces six derniers mois en France contre 7,3 millions en Grande-Bretagne et 9,8 millions en Allemagne.

L’enquête menée du 19 avril au 19 mai dernier montre un net coup d’accélérateur avec une progression de +45% par rapport à l’étude précédente réalisée six mois plus tôt. Les résultats concordent avec la progression enregistrée par l’institut Médiamétrie qui donnait 3,7 millions d’internautes en février dernier (voir édition du 5 février) et 4,5 millions en mai (voir édition du 20 mai 1999).

Cette forte croissance coïncide étrangement avec le lancement d’offres d’accès “gratuites”, c’est-à-dire sans abonnement (voir édition du 28 avril 1999). Même si le nombre de nouveaux internautes ayant souscrit à ce genre d’offres n’est pas très élevé (75000 selon le Benchmark Group), les baisses des prix des fournisseurs d’accès payant déjà en place et les campagnes de publicité qui se sont multipliées pour vanter les offres très concurrentielles (voir édition du 14 juin et du 23 juin 1999) ont indubitablement contribué à activer la machine Internet en France .

Loin d’être terminée, la tendance devrait encore s’accentuer avec le lancement le 1er août prochain du forfait France Télécom. Michel Bon, le président de FT, a en effet déclaré mardi dans une interview accordée au Parisien que le forfait de 100 francs donnant droit à 20 heures de communications téléphoniques pour se connecter à Internet (voir édition du 31 mai 1999) serait lancé à cette date. Avec des communications Internet à 5 francs de l’heure, les français seront encore plus enclins à s’abonner à leur domicile. Aujourd’hui, 42% des personnes interrogées dans l’Hexagone disent surfer sur Internet chez eux contre 55% en Allemagne et 59% au Royaume-Uni.

Pour en savoir plus :

* Site de l’institut anglais NOP (GB).

* Site de France Télécom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur