Interopérabilité : Microsoft ne convainc pas Bruxelles

Mobilité

La Commission européenne s’est dite sceptique face à la promesse de Microsoft d’améliorer l’interopérabilité de ses produits.

La Commission européenne a exprimé ses doutes face à l’annonce faite par Microsoft qui assure s’engager à améliorer l’interopérabilité de ses logiciels avec les produits rivaux.

Si la Commission est bien évidemment favorable à une meilleure interopérabilité, elle rappelle que Microsoft a déjà formulé des engagements similaires dans le passé. “L’annonce d’aujourd’hui fait suite à au moins quatre déclarations similaires faites par Microsoft concernant l’importance de l’interopérabilité”, a indiqué la Commission dans un communiqué.

La Commission a également précisé que cette annonce n’aura aucun effet sur les enquêtes antitrust initiées à l’encontre de l’éditeur. “Au cours de son enquête continue d’interopérabilité, la Commission vérifiera si Microsoft se conforme aux règles de l’Union européenne en matière de libre-concurrence, si les principes annoncés aujourd’hui mettront un terme à toute violation s’ils sont appliqués dans la pratique et si les principes annoncés aujourd’hui sont effectivement appliqués ou non dans la pratique”, a déclaré un porte-parole de la Commission. “L’annonce faite aujourd’hui par Microsoft n’aborde pas la ligature des allégations.”

Le PDG de Microsoft Steve Ballmer a rejeté les accusations selon lesquelles l’annonce visait à démontrer la conformité de Microsoft aux enquêtes antitrust de la Commission. “Nous avons pris ces mesures de notre propre chef“, a-t-il déclaré.

Traduction de l’article EU sceptical on Microsoft interoperability pledge de Vnunet.com en date du 22 février 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur