Intertrust et DataPlay s’allient pour tuer le CD

Cloud

Quand ils verront le jour, les disques de DataPlay seront sécurisés par la technologie d’Intertrust, les deux sociétés venant en effet de passer un accord de partenariat. Avec 500 Mo sur l’équivalent d’une pièce de 2 francs, les DataPlayDiscs sont séduisants mais ne passent pas sur les lecteurs de CD actuels. On comprend pourquoi la mort du CD est tant souhaitée.

“Le problème du piratage de la musique ne sera pas résolu tant que le CD ne sera pas mort”, estime Talal Shamoon, vice-président d’Intertrust, cité par CNet. “Une grande partie des services par abonnement et de téléchargement qui ont été réunis sont formidables, mais ils ne constituent pas une solution de remplacement efficace pour une nouvelle expérience de divertissement parce que les CD sont toujours là, et les CD tracent la voie [du piratage]”, explique le brave homme. Il faut dire que sa société, spécialisée dans la sécurisation de la musique numérique, vient de signer un partenariat avec DataPlay. Or, DataPlay développe un nouveau support pour la musique, sous la forme d’un petit disque pas plus gros qu’une pièce de 2 francs, enfermé dans une cartouche : le DataPlayDisc, qui possède une capacité de stockage de 500 Mo (voir édition du 2 mai 2001). Seulement voilà : la société a beau aligner les partenaires (EMI, BMG, Universal, AOL Time Warner, Compaq, Mitsubishi, Nokia, pour ne citer qu’eux), rien n’a encore vu le jour.

Et pour cause : le format n’est pas supporté par les lecteurs de CD actuels, il faut d’abord que le matériel débarque. Dommage. Alors, oui, on est d’accord avec le vice-président quand il dit que tant qu’il y aura des CD, il y aura du piratage, mais ce n’est pas demain la veille qu’on va jeter nos platines. D’ailleurs, il paraît qu’on vend toujours des cassettes audio (si, si !). Et puis les Majors ne sont pas folles, elles ne vont pas subitement se mettre à commercialiser leurs morceaux sur des DataPlayDiscs que personne ne pourra lire. Par contre, il est clair que les solutions de protection des CD se heurtent les unes après les autres à des échecs cuisants (voir édition du 2 août 2001) et on ne voit pas comment cela pourrait changer. Pour en rajouter une couche, remarquons que ce sont justement les supports (ou les formats) qui permettent la copie qui ont du succès. Bonne chance les DataPlayDiscs !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur