Interview Aviv Asulin (Qualcomm Ventures) : le “capteur” de l’innovation

EntrepriseStart-up
Aviv Asulin, Qualcomm Ventures

Rencontre exclusive avec Aviv Asulin, dirigeant du fonds corporate Qualcomm Ventures depuis le siège régional basé à Haïfa (la Silicon Valley Israélienne).

Le 19 novembre, ITespresso.fr a rencontré Aviv Asulin dans une branche de  Qualcomm en Israël (Haïfa, nord de l’Etat hébreu).

Celui-ci dirige régionalement Qualcomm Ventures, la branche de Qualcomm spécialisée dans le capital-risque et le financement de l’innovation.

Cette société d’origine américaine, spécialisée dans le design de puces pour terminaux mobiles et les technologies sans fil (coté au Nasdaq), a engrangé des succès en Israël, dont on sait que le financement du secteur high-tech est l’une des grandes forces.

Aviv Asulin explique sa mission : “Nous regardons toutes les opportunités pour construire un écosystème et dans quelles start-up il est intéressant d’investir pour contribuer à ce dessein.”

Tout en poursuivant : “Qualcomm Ventures investit toujours avec deux objectifs : aider l’écosystème et le promouvoir afin que les produits et services qui en découlent soient à la fois présents et efficaces, que les clients sur les marchés où nous sommes actifs préfèrent toujours nos solutions.”

Pour évoquer la mission de la structure d’investissement corporate, notre interlocuteur cite le CEO de Qualcomm Paul E. Jacobs  : “Vous êtes nos ‘sensors’ (capteurs). Vous êtes à l’affût des possibilités dans tous les domaines autour de nos solutions. ”

Depuis quand Qualcomm est présent de manière générale en Israël, et spécialement à Haïfa ? Et quel est l’intérêt majeur d’être présent dans ce pays ?

Nous sommes présents depuis 20 ans en Israël, et depuis 15 ans dans l’immeuble où je vous reçois aujourd’hui”, explique Aviv Asulin.

“Depuis ici, nous prenons part à de nombreux projets que ce soit dans le développement des ‘chips’ (activité de base de Qualcomm) mais aussi dans le test et la simulation, dans le développement d’outils sophistiqués justement orientés tests et simulations. Cet immeuble, situé à Matam (un ensemble assez compact d’entreprises high-tech internationales, dont Intel et Philips, et israéliennes), n’est pas du tout un lieu ‘business’ mais est spécialisé dans la R&D.”

300 employés travaillent au sein de ce siège de Haifa (400 en tout en Israël, avec d’autres implantations, notamment après le rachat de Designart networks).

La majeure partie des ingénieurs viennent du Technion qui est aussi établi à Haïfa avant même la création de l’Etat d’Israël. “C’est la meilleure école d’ingénieurs d’Israël”, s’enthousiasme Aviv Asulin.

L’une des meilleures du monde ? Il répond plus humblement : “Il y a le MIT aux USA, d’autres excellentes écoles dans le monde et en France, vos ingénieurs – et leur formation – ont une excellente réputation, tout à fait méritée.”

Des exemples d’investissements ?

Pour en revenir à la partie financement de start-up et d’entreprises innovantes susceptibles d’intéresser Qualcomm Ventures, nous avons demandé à Aviv Asulin de nous fournir quelques exemples probants de projets sur lesquels il travaille…

Il répond : “Nous avons par exemple investi dans Siklu (www.siklu.com) il y a un an. Il s’agit d’une entreprise qui faisait des ‘wireless backhaul’ (constructions d’infrastructures sans fil), autour de BTS connectés.”

Une solution née à la suite de l’avènement de l’iPhone 2 qui, à sa sortie, avait fait chuter le réseau télécoms par manque d’infrastructure adaptée.

“S’il fallait investir dans l’infrastructure, le problème ne se nichait pas dans l’infrastructure elle-même, mais dans le backhaul. Quand on utilisait de la fibre, ça allait. Mais là, tout le système devait être repensée avec l’avènement du sans fil.”

Tout en poursuivant : “Siklu a adopté une approche révolutionnaire: utiliser un autre spectre de fréquences avec une technologie très bon marché. Et les résultats obtenus sont spectaculaires ! Ce type d’investissement est majeur pour Qualcomm car ça développe énormément notre activité et contribue à l’ensemble de l’écosystème sans fil.”

Il ajoute : “Un autre cas d’investissement dans une société qui est très connue dans vos contrées : Waze, le GPS contributif et collaboratif dont le succès est mondial. Là encore ça a développé notre écosystème et ça fait contribuer à l’explosion de l’utilisation des datas, ce qui colle avec nos objectifs stratégiques globaux.”

Notre interlocuteur précise : “Nous sommes toujours en quête d’opportunités dans la sécurité en mobilité. Et Israël est forcément en pointe dans ce secteur, du fait de notre situation, de notre expertise globale du secteur et de l’importance de l’armée dans notre économie.”

De manière prospective, quels sont les domaines scrutés par Qualcomm Ventures ? Quel sera le prochain horizon du marché après les ères successives du PC, puis de la téléphonie mobile, des smartphones et des tablettes.

Notre interlocuteur sourit et nous répond: “Ça c’est une question à un million de dollars ! Je dirais que le challenge immédiat consiste d’abord à faire que les appareils existants marchent mieux et soient plus simples à utiliser. Prenez juste la question de la saisie des informations, en dépit des progrès de la reconnaissance vocale et d’autres technologies, on est encore loin d’un usage totalement simple et intuitif.”

“D’où l’intérêt d’être présent en Israël : beaucoup des technologies qu’on utilise aujourd’hui dans le monde proviennent d’Israël (par exemple les technologies intégrées à Kinect ou à Surface de Microsoft viennent de Primesense qui est une société israélienne).”

“Maintenant, pour aborder frontalement votre question, je dirais qu’on ne peut pas dire encore à ce jour quel sera le successeur de l’ère des tablettes et smartphones, mais nous sommes sûrs que nous sommes au bon endroit et avec les moyens qu’il faut pour être à la base de cette nouvelle ère.”

Aviv Asulin tient à insister sur la démarche mondiale et globale de sa société : “Ma responsabilité est de couvrir Israël”, précise-t-il. “Mais nous avons 7 bureaux dans le monde : Brésil, Chine, Inde, Corée du Sud, Israël, Londres et le bureau le plus grand est localisé à San Diego (Californie).”

“Toutes les décisions sont concertées. Par exemple, si je trouve une opportunité, je la présente à tous et on réfléchit collectivement à San Diego de la valeur de cette opportunité et si on se lance.”

Biographie express de Aviv Asulin

Aviv Asulin, Qualcomm Ventures
Aviv Asulin, Qualcomm Ventures


Gestionnaire pour la zone du Moyen-Orient, Aviv Asulin est Directeur des Investissements chez Qualcomm Ventures basé en Israël.
Son intérêt pour les investissements couvre l’ensemble du secteur sans fil, y compris les technologies rattachées, les applications, les périphériques et les infrastructures.
Avant de travailler chez Qualcomm Ventures, il a occupé plusieurs postes de gestion de la R & D chez Qualcomm Israël
Auparavant, il a travaillé comme chef de projet chez Accord (acquise par Polycom) et Lannet (acquise par Lucent).
Aviv Asulin possède un MBA de l’école de commerce de Recanati Tel-Aviv et est diplômé en sciences de l’Institut de Technologie du Technion, Haïfa.

Qualcomm Ventures : profil du fonds “corporate”
Qualcomm Ventures a été créé et a commencé à financer des activités en 2000, avec un engagement de fonds de 500 millions de dollars afin d’effectuer des investissements stratégiques en amont dans des entreprises de haute technologie.
En prenant en compte les éléments disponibles sur son site Internet, on recense plus de 70 participations prises dans divers secteurs : 50% dans les apps, les logiciels et les services, 21% dans les composants et semi-conducteurs, 14% dans les infrastructures, 8% dans la santé, 5% dans l’énergie et 3% dans les terminaux grand public.
Le fonds “corporate venture” de Qualcomm a financé de nombreuses entreprises notamment dans le secteur du sans fil, et mis en place plusieurs fonds régionaux afin de stimuler le développement de nombreuses entreprises au cœur des principaux marchés stratégiques, y compris en Chine et Europe (avec un fonds de 100 millions de dollars pour chacune de ces régions).
Son portefeuille est désormais vaste, Qualcomm Ventures cherchant dans chaque cas un équilibre entre retour sur investissement et valeur stratégique à long terme pour l’entreprise et l’industrie du sans fil.
Sa principale mission est d’accélérer et d’influencer la croissance du marché du “wireless” tout en soutenant les objectifs des business units stratégiques de Qualcomm, dédiées au marché des entreprises ou à celui des particuliers.
Au-delà du sans fil, Qualcomm Ventures dit aussi chercher à identifier et à financer de nouveaux marchés en croissance autour des télécoms et de la mobilité.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur