Interview Benoît Gruber – Sage : « L’adoption des solutions RH en mode SaaS est à rapprocher du niveau des outils CRM »

Gestion des talentsManagementRessources humaines
benoit-gruber-sage
6 6

Sage lance sa première solution en mode SaaS pour le recrutement dans les moyennes entreprises et introduit une V7 de son logiciel HR Management.

Sage renouvelle ses solutions pour la gestion des ressources humaines et aborde un certain virage dans le cloud avec Sage HR Online.

La plateforme – accessible en mode SaaS (service hébergé) – est dédiée au recrutement et à la gestion des talents. C’est une première incursion pour Sage qui perçoit par le biais du cloud un moyen de toucher les moyennes entreprises.

La plateforme permet de rationaliser les pratiques de recrutement et d’effectuer un suivi automatisé des dépôts de candidatures. Des jonctions sont réalisées avec les réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn), ce qui permet d’aborder aussi une dimension sociale dans la démarche RH.

Sage HR Online avait été lancée le mois dernier dans trois pays (Royaume-Uni, Allemagne et Autriche) et elle débarque désormais en France, en Espagne et au Portugal.

Sage HR Online est facturée en fonction du nombre d’utilisateurs en entreprise connectés au service SaaS. Les données sont stockées dans un data center de Sage situé au Royaume-Uni.

L’éditeur de progiciels (ERP, RH, CRM) a profité de la tenue du salon Solutions Ressources Humaines de Paris pour introduire ce nouvel outil RH sur le marché français.

De manière simultanée, la V7 de Sage HR Management est introduite. C’est une nouvelle version du module qui peut s’intégrer à l’outil ERP d’entreprise (Sage ERP X3 pour le cas de la solution « maison »).

Elle permet d’automatiser certaines procédures RH (paie, recrutement, gestion des compétences). Avec ce logiciel rafraîchi, Sage vise les secteurs de l’industrie et des services mais aussi la distribution et la santé.

Dans le cadre du salon Solutions Ressources Humaines, nous avons interviewé Benoît Gruber, VP Communication, Sage Enterprise Market Europe.

(Interview téléphonique réalisée le 26 mars 2015)

ITespresso.fr : Dans quelle mesure les solutions RH prennent de l’importance dans le business de Sage ?

Benoît Gruber : Dans la stratégie de Sage, les solutions RH constituent l’un des piliers majeurs avec l’ERP et le CRM. Et leur progression est significative.

Les solutions RH pour les moyennes et grandes entreprises représentent une part significative de notre business au niveau européen : de l’ordre de 15%.

C’est important à retenir en termes de KPI. En intégrant le marché français, le segment des moyennes et grandes entreprises représentent 50% du chiffre d’affaires que Sage réalise en Europe.

ITespresso.fr : Comment évaluez-vous l’adoption des solutions de recrutement en mode SaaS par les moyennes entreprises ?

Benoît Gruber : La courbe d’adoption des solutions RH est beaucoup plus rapide que celle des outils ERP. Je comparerais le niveau des solutions RH à celui observé dans le domaine du CRM.

Primo, ce type de fonction était plutôt externalisé par des prestataires tiers. Maintenant, les entreprises reprennent la main. Secundo, certaines DRH en entreprise souhaitent décentraliser certaines fonctionnalités de la gestion. Ce qui nécessitent des déploiements rapides et un usage facile pour être utilisé par tout employé.

Les solutions en mode SaaS répondent à ces exigences. Nous rencontrons des concurrents qui ont préféré viser les grandes entreprises. Nous, on se situe un cran en-dessous [NDLR : le mid-market vu par Sage concerne les entreprises de 50 à 3000 salariés].

ITespresso.fr : Dans quelle mesure le retour sur investissement est pris en compte pour une solution RH dans la décision d’une entreprise ?

Benoît Gruber : Elle est toujours prise en considération dans un système d’information, y compris pour les RH. Mais il y a deux notions qui sont souvent prises en compte pour ajouter un module RH et de gestion des talents : Quelle est la stratégie RH et avec quoi on la lie en interne ? Si l’entreprise grossit, comment conserver les meilleurs éléments ?

ITespresso.fr : A l’occasion du salon Solutions Ressources Humaines, vous animez une table ronde sur le thème : « Cloud, on-premise ou solutions hybrides : quel modèle SIRH ? » Comment résumer l’approche ?

Benoît Gruber : Le bon modèle de SIRH est celui qui correspond le mieux à la stratégie de l’entreprise. Et les entreprises ont le choix pour trouver leur propre chemin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur