Interview David Smith – Microsoft : « Office 365 : ce service mainstream pour les PME »

Bases de donnéesCloudData-stockage
David-Smith-Microsoft-SMB
2 44

Le « Mr PME » de Microsoft Worldwide explique comment il compte favoriser la propagation d’Office 365 au sein des entreprises.

Comment sensibiliser les 100 millions de PME dans le monde aux solutions Microsoft ?

Fin 2015, David Smith a pris les fonctions de Vice-Président en charge de la vente de solutions pour PME au sein de la firme de Redmond.

Depuis son arrivée chez Microsoft (qui remonte à 1998), il côtoie les partenaires ISV et revendeurs du réseau channel du groupe.

De passage à Paris en début de semaine, David Smith a reçu ITespresso.fr dans les locaux du campus de Microsoft, avec la présence de Jérôme Tredan, Directeur des ventes et du marketing pour le segment PME en France.

L’occasion de faire le point sur l’attractivité d’Office 365 : le service de messagerie dans le cloud de Microsoft a trouvé une certaine vitesse de croisière.

Sur le deuxième trimestre de l’exercice fiscal 2015-2016 (octobre-décembre),  Microsoft déclarait avoir converti 50 000 TPE-PME à Office 365 sur un rythme mensuel dans le monde. Une cadence observée depuis…22 mois (en lissage).

(Interview réalisée le 22/02/2016)

ITespresso.fr : Considérez-vous Office 365 comme le principal outil de productivité de Microsoft ?

David Smith : Lorsque nous parlons de cloud public, Microsoft dispose de plusieurs éléments qui servent sa stratégie. Office 365 est très important dans la gamme. Nous avons d’autres outils de productivité comme SharePoint Online, Exchange Online ou Skype for Business.

Nous sommes en mesure de proposer un bundle de services faciles à adopter pour les PME. C’est quelque chose qui n’existait pas auparavant. Souvenez-vous, du côté de Microsoft, notre première offre dans le cloud avait été baptisé BPOS (devenue Office 365).

Toute entreprise a besoin d’un outil de messagerie. En France, nous disposons d’un écosystème dense de partenaires pour délivrer Office 365.

ITespresso.fr : Percevez-vous une grande différence d’adoption d’Office 365 entre les Etats-Unis et la France ?

David Smith : Je pense que l’on peut établir une forte corrélation. Entre les Etats-Unis, l’Europe de l’Ouest (France, Royaume-Uni, Allemagne..), ces pays ont adopté les services cloud de manière précoce. Cette configuration a permis à ces pays d’aller plus plus vite dans le cloud.

ITespresso.fr : Dans quelle mesure Office 365 est devenu un business mainstream pour Microsoft ?

David Smith : Effectivement, c’est devenu un business mainstream, soutenu par nos partenaires hébergeurs. Nous continuons à observer une accélération significative en termes d’adoption.

Nous nous appuyons sur un réseau de 80 000 partenaires cloud [Update 07/03/16 : et non 8000 comme indiqué auparavant, ndlr] dans le monde que nous animons à travers une nouvelle version de notre programme channel baptisé Microsoft Cloud Solution Provider.

ITespresso.fr : Quelle est la différence avec le programme FastTrack ?

David Smith : FastTrack est une composante de ce programme mondial destiné à assurer le succès du déploiement d’Office 365 chez nos PME clientes en lien avec notre réseau de revendeurs et d’accélérer le process de migration.

Il est également disponible en France pour les entreprises prête à adopter Office 365 pour au moins 50 utilisateurs. Et la migration est réalisée gratuitement.

ITespresso.fr : A propos de l’exploitation d’Office 365, êtes-vous gêné par la phase de transition actuelle en lien avec la remise à plat du cadre de transfert des données entre les Etats-Unis et l’Europe (du Safe Harbor vers le Privacy Shield) ?

David Smith : Je reste très positif sur le sujet. Microsoft s’engage avec les différentes parties sur le sujet pour que les discussions avancent rapidement.

ITespresso.fr : Vous ajoutez régulièrement des modules autour d’Office 365. Prenons le cas de Planner présenté comme un outil collaboratif. Ne craignez-vous pas une concurrence de fonctions avec d’autres solutions maison comme SharePoint ou Exchange ?

David Smith : A travers nos efforts R&D, nous essayons d’avoir une approche centrée sur l’utilisateur sans créer de concurrence entre les services de Microsoft. Les outils pour les PME doivent être simples à installer et fluides à utiliser.

ITespresso.fr : Parlons de la concurrence frontale de Google Apps for Work. Comment comptez-vous maintenir votre leadership face à ce rival agressif ?

David Smith : On recense 3,5 millions d’entreprises en France. Notre objectif est de trouver les meilleurs relais pour les cibler et leur offrir la meilleure expérience possible (partage des documents, collaboratif…) à des tarifs attractifs. On trouve cela nulle part ailleurs sur le marché.

ITespresso.fr : Quelle est priorité technologique d’Office 365 pour 2016 ?

David Smith : Au global, l’intelligence que l’on place dans nos produits change la manière dont les gens interagissent avec leurs terminaux comme les tablettes Surface ou les Windows Phone. Windows 10 associé à l’assistant numérique Cortana permet ainsi d’améliorer la productivité.

La migration gratuite des boîtes e-mail pour accélérer la conversion des TPE-PME
Après le concept du programme FastTrack érigé au niveau mondial, place aux travaux pratiques : En France, depuis le début de l’année, ABC Systèmes et Microsoft proposent aux TPE/PME de migrer gratuitement vers Office 365 pat IT Systèmes.
« Cette nouvelle offre illustre notre ambition d’accompagner la transformation numérique des petites et moyennes entreprises et industries et de leur donner des atouts concurrentiels pour se développer sur leur marché », explique Jérôme Tredan.
La nouvelle offre (décrite sur un site dédié) est conditionnée à la souscription des services Office 365 auprès d’ABC Systèmes. Elle s’applique exclusivement à la migration des boîtes e-mails.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur