Interview Groupe Open : « IoT et big data : valoriser les données collectées »

Big dataCRMData-stockageE-commerceMarketing
nicolas-devos-groupe-open-iot-big-data
0 0

Spécial EBG Internet Marketing 2017 : Groupe Open approfondit une expertise IoT & big data. Un duo technologique exploité dans le secteur industriel et marketing.

Groupe Open a un profil d’entreprises de services numériques aux expertises multiples : mobilité, Internet des objets, big data, commerce digital, communication (rachat de la Netscouade)…En association avec l’EBG, il multiplie les initiatives pour exposer la montée en puissance de la combinaison IoT & big data.

Dans le cadre de la publication du guide Internet Marketing 2017, Groupe Open a effectué un focus sur le sujet. Nicolas Devos, Responsable commerciale de son Agence IoT, explique comment ces versants technologiques associés vont bouleverser des pans de secteurs d’activité comme la maintenance industrielle mais aussi le marketing digital avec des applications très concrètes et prometteuses dans la grande distribution.   

ITespresso.fr : Dans quelle mesure avez-vous contribué au guide Internet Marketing 2017 ?

Nicolas Devos : Cela fait plusieurs années que Groupe Open est partenaire de l’EBG pour ses ateliers thématiques, d’animations de tables rondes ou de matinales. On apprend autant que l’on diffuse l’information avec ces rendez-vous. C’est un excellent vecteur de travail pour évaluer la perception du marché et la mesurer à nos propres convictions.

Nous avons apporté quatre grandes contributions thématiques dans le nouveau guide Internet Marketing : stratégie marketplace, géolocalisation et phygitalisation, m-réputation, et IoT & big data.

C’est la première fois que nous évoquons ce sujet à travers le guide Internet Marketing, au-delà du livre blanc que nous avons publié sur ce thème et de matinales organisées dans le cadre de l’EBG.

ITespresso.fr : Comment appréhendez-vous cette dimension IoT et data au sein du groupe Open ?

Nicolas Devos : Nous disposons d’un savoir-faire historique dans le M2M, qui est l’ancêtre de l’IoT. On adresse ces sujets à travers une agence dédiée présente sur Grenoble, qui est une ville à la fois industrielle et innovante.

Nous considérons que le fait de traiter le sujet IoT sous le strict axe de l’objet n’a pas de sens. On le voit dans le BtoC sous l’angle des wearable technologies et des gadgets.

Dans le BtoB, l’enjeu de l’IoT, c’est de rendre un nouveau service comme de la maintenance préventive ou un nouveau service premium rendu à un client dans ses process internes par exemple.

La vocation est de capter de la donnée valorisée et contextualisée pour en tirer de la valeur ajoutée. Mais il faut rapprocher les données brutes recueillies d’autres outils comme l’outil CRM pour des campagnes marketing. C’est pourquoi le big data et l’IoT sont extrêmement connectés dans notre mode de fonctionnement. La mobilité est naturellement importante dans le dispositif pour restituer l’information.

L’axe marketing digital n’est pas le principal angle retenu par Groupe Open mais nous le prenons en compte. Couplé au big data, cela devient important pour mesurer par exemple les parcours de consommation.

Nous avons une expérience dans ce sens dans le retail avec des chariots et des caddies connectés que nous exploitons dans le cadre d’un pilote mené depuis deux ans dans un magasin de grande distribution d’une superficie de plus de 1000 mètres carrés en région parisienne.

Si un client accepte d’être identifié, nous pouvons suivre le parcours qu’il effectue en magasin grâce à la géolocalisation et l’IoT à quinze centimètres près.

Nous savons très précisément quel produit dans un rayon donné que vous regardez. Si on associe le dispositif à un bracelet que porte le client, nous sommes en mesure de savoir quel produit vous prenez dans vos mains, si vous le déposez dans votre caddie ou si vous le reposez en rayon.

Ce suivi du parcours et son analyse en temps réel nous permettra de pousser des offres promotionnelles hyper-ciblées pour séduire le client en fonction des produits repérés lors de son passage dans les rayons. Dans ce cas, le taux de transformation est énorme.

Mais il faut que le client accepte d’être identifié et traqué au préalable (tout en restant anonyme). La question de l’acceptabilité est fondamentale pour bien protéger le consommateur.

Cela se rapproche beaucoup de l’analyse des données collectées via les cartes de fidélité. A la grande différence que l’on ne sait pas combien de temps vous avez pris dans le magasin pour faire vos courses et pour sélectionner vos produits.

ITespresso.fr : Comment va évoluer le marché IoT et big data ?

Nicolas Devos : La question de la valorisation issue de l’exploitation des données collectées via les capteurs va prendre de l’importance. Il faudra aussi veiller à ce que les objets connectés soient en mesure de proposer de nouveaux services.

Dans les process internes comme la maintenance, il faudra développer davantage la dimension préventive que curative.

C’est le cas d’une technologie de géolocalisation déployée en pilote sur un site industriel sensible d’un groupe pour traquer le personnel doté de badges hyper-communicants de façon anonyme et permettre au secours d’intervenir plus rapidement sur place si un incident survient. C’est de l’optimisation d’intervention et de garantie de sécurité.

——— EBG : Publication du guide Internet Marketing 2017 ————

L’EBG vient de publier la nouvelle version de son guide de référence Internet Marketing 2017. Une référence pour affiner son expertise dans le domaine. Outre la traditionnelle version papier payante*, l’EBG propose aussi une version premium numérique d’Internet Marketing 2017, qui est accessible en ligne. Vous pouvez en découvrir un extrait gratuit via le sous-site Web dédié. NetMediaEurope, éditeur d’ITespresso.fr, est partenaire média du guide.

ebg-internet-marketing-2017-couverture


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur