Interview Hervé BLOCH : “Les Big Boss : 1 milliard d’euros de dépenses e-marketing”

Marketing
Hervé Bloch 2014

Organisateur des Big Boss Summer Edition (21 – 22 juin, Espagne), Hervé Bloch aborde le format de cet événement et les attentes de ces 100 e-commerçants à forte valeur ajoutée.

Organisateur des Big Boss Summer Edition qui se tiendront les 21 et 22 juin prochains aux Canaries, Hervé Bloch revient sur le format de cet événement et sur les attentes de cette centaine de e-commerçants, représentant un chiffre d’affaires de plus de 10 milliards d’euros, pour une capacité d’investissement estimée à près d’un milliard d’euros dans le web marketing

 

ITespresso.fr : Vous réunissez 100 “Big Boss” du e-commerce  tout un week-end en Espagne. Pourquoi proposer ce format mixte alliant détente et business ? 

 

Hervé Bloch : Les Big Boss sont sous l’eau, en permanence tiraillés entre les indicateurs de vente au jour le jour et la vision prospective. Finalement, ils n’ont plus vraiment le temps de se poser et de prioriser les actions et projets. Un événement en week-end permet de souffler un peu et d’échanger, l’esprit et le corps reposés, entre Big Boss. Finalement, ils ont tous des problématiques d’acquisition de trafic, de conversion, de fidélisation et d’organisation. Ce sont les 4 thématiques qui seront d’ailleurs abordées sur les BigBoss Idol (pitch en plénière vendredi fin de journée) et défendues par les sponsors aux BigBoss Dating (speed dating du samedi matin). L’événement par ailleurs est effectivement très “détente” voire festif avec une soirée disco en mode beach party, un dîner de gala, une après-midi autour de sports nautiques. Bref, le mix Business et Détente permet de favoriser des rencontres humaines dans un format sympathique. Ca évite le côté guet-apens des salons professionnels où le moindre annonceur est assailli par tous les exposants…

 

ITespresso.fr : Ces acteurs représentent à eux seuls près de 20% du e-commerce en France. Mais peut-on également quantifier leur capacité d’achat ?

 

Hervé Bloch : En effet, l’e-commerce en France, ce sont 10 acteurs qui pèsent à eux seuls 10 milliards d’euros et 144 000 autres sites marchands (source FEVAD) qui pèsent les 40 milliards restants. Leur capacité d’achat en web marketing est plutôt significative. Si on part d’un postulat d’une marge moyenne de 25%, il faut au moins considérer 40% de cette marge en dépense web marketing soit 1 milliard d’euros. Google truste encore une part significative de ces budgets donc tout n’est pas “disponible” mais il y a sans cesse de nouveaux leviers à investiguer…

 

ITespresso.fr : Les e-commerçants sont sensibilisés aux meilleures pratiques d’acquisition, de conversion ou de fidélisation. Quels sont leurs nouveaux ou futurs besoins ?

 

Hervé Bloch : C’est vrai que les e-commerçants sont de plus en plus matures mais il faut se réinventer en permanence : RTB, retargeting, M-commerce, Beacon, … Ces sujets étaient encore balbutiants il y a 24 mois. Il faut aussi revenir aux fondamentaux : améliorer la conversion en ligne, mettre en place des dispositifs médias mixtes (TV, radio, digital) avec mesure du ROI, structurer une approche e-CRM… Ces thématiques seront notamment représentés par les sponsors de l’édition. Quoiqu’il arrive l’enjeu est le Test & Learn pour capitaliser sur les meilleures mécaniques et généraliser les leviers rentables. Il faut donc être aventurier (recherche de nouvelles solutions), créatif (tester des mécanique inédites), comptable (calcul du ROI), ingénieur en informatique… Un petit peu de détente entre 2 flux techniques et autres tags à poser, ça fait du bien ;-)

 

En savoir plus sur les Big Boss Summer Edition : http://www.itespresso.fr/evenements/bigboss-summer-edition

 

Retrouvez Hervé BLOCH sur ITweb.tv

Herve Bloch, Digilinx : “Les e-commerçants doivent se concentrer sur leur marge”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur