Interview Julien OUDART : “Nuke Suite veut créer une expérience cross-canal optimisée”

Marketing
Julien Oudart

Directeur général de NukeSuite, Julien OUDART présente cette plate-forme destinée aux directions marketing et digitales qui permet de réduire la complexité et la fragmentation des réseaux sociaux.

ITespresso.fr : Quelle est l’ambition de NUKE suite ? Accompagner les annonceurs sur les réseaux sociaux au travers d’une interface unique ?

Julien Oudart : Notre ambition est double: d’une part proposer aux marques une plateforme multi-fonctions “all-in-one” pour gérer leurs activités sur l’ensemble des principaux réseaux sociaux et d’autre part, consacrer une bonne partie de nos ressources à la R&D pour pouvoir proposer aux utilisateurs de nos outils des fonctionnalités et dispositifs innovants sur et à partir de ce que font leurs communautés sur les réseaux sociaux.

Le métier des Directeurs Marketing et Directeurs du Digital en particulier devient de plus en plus complexe, puisqu’ils doivent faire face à une fragmentation accélérée des audiences, des terminaux depuis lesquels on accède aux contenus, sans parler de l’aspect multi-marchés. Nous avons par exemple des clients qui doivent pouvoir produire, publier et modérer des contenus dans 25 pays, sur 6 à 7 réseaux sociaux différents.

Nous proposons donc une suite d’outils en SAAS pour, entre autres, optimiser la publication des contenus, gérer la relation client, suivre les KPIs (Social Analytics), analyser la réputation de sa marque, créer des opés de marques via des applications, construire les profils de fans (pour mieux connaitre ses clients et prospects) et les re-cibler via des contenus personnalisés.

Tout ça sur 6 réseaux dans la versions actuelle: Facebook,Twitter, Instagram, Pinterest, Google+ et YouTube. Nous travaillons aussi à l’intégration de Linkedin et des réseaux sociaux chinois pour certains de nos clients. Nuke Suite est utilisée par 150 clients tels que Nissan, Pepe Jeans ou Lagardère dans 35 pays.

ITespresso.fr : Après les excès sur les faux “like”, quelles sont les bonnes pratiques pour mesurer l’efficacité d’une campagne sur les réseaux sociaux ?

Julien Oudart : Ca fait déjà un petit moment que les marques sont revenues de ce qu’on a appelé la course aux fans qui a créé des excès.

Il y a eu à la fois une prise de conscience chez les réseaux sociaux (Facebook en tête) que la qualité était primordiale s’ils voulaient pouvoir transformer leurs audiences massives en revenus publicitaires; c’est passé par des mesures pour lutter contre le phénomène de faux fans (même si celui-ci a toujours été plutôt marginal), la mise en place d’outil de ciblage hyper fins (comparé à ce qui existe ailleurs sur le digital) et des formats innovants – je pense notamment aux formats mobiles.

En parallèle, les marques s’attellent à travailler sur des KPI (indicateurs-clés de performance) également plus qualitatifs, tels que le taux d’engagement. Je trouve intéressant que, depuis 12 mois, nous voyons nos clients mesurer également de plus en plus le succès de leur activité sur le social web à travers des KPI plus classiques tels que les conversions générées sur le site, pour les e-commerçants ou le trafic et nombre de pages vues générés pour les sites média. Cela prouve que l’impact des réseaux sociaux est désormais significatif et que ces canaux sont de plus en plus au coeur des stratégies digitales des marques.

ITespresso.fr : Facebook est devenue une compagnie “mobile First”. Observez-vous des comportement différents sur les écrans mobiles ?

Julien Oudart : Effectivement, on pourrait aussi citer Twitter dont la majeure partie du trafic vient des mobiles et tablettes, et je ne parle pas d’Instagram. Le “contexte” mobile, c’est à dire la taille des écrans, le fait qu’on soit dans un bus ou dans la rue, feront que les comportements en mobilité seront toujours différents, que ce soit en termes d’attention, d’engagement ou de taux de clics notamment. Le champs des sujets et opportunités autour de la mobilité est vaste; on peut par exemple parler du sujet de la social TV et du second, voire troisième écran.

Chez Nuke Suite, nous ne parlons plus de mobile en tant que tel; tout ce que nous déployons est conçu pour créer une expérience cross-device optimisée; de même, les marques doivent pouvoir utiliser leur outils de tracking ou suivre les résultats de leurs activités via nos analytics pour l’ensemble des audiences, quel que soit le mode d’accès.

 

Quiz ! Connaissez vous les principes de la Social Media Optimization ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur