Interview Matthieu Dejardins – NextUser : petite démo exotique avec Richard Branson sur Necker Island

EntrepriseStart-up
matthieu-dejardins-richard-branson-une

Evadez-vous avec le créateur français de NextUser (marketing automatisé) qui a rencontré le fondateur du groupe Virgin sur son île dans les Caraïbes. Explications contextuelles et galerie photos (de rêve).

Avec un peu d’audace, une start-up peut aller très loin…comme sur Necker Island de Richard Branson par exemple.

Créée en mars par l’entrepreneur polyglotte d’origine française Matthieu Dejardins et localisée à San Francisco, NextUser a développé l’équivalent d’un “Google Analytics individualisé”.

C’est-à-dire une technologie capable d’analyser et décrypter nos comportements sur Internet en vue d’enrichir des profils consommateurs.

Pas étonnant dans ce cas que la société planche sur l’intelligence artificielle et qu’elle se soit associée à la technologie Watson d’IBM (ordinateur analytique).

La start-up d’une quinzaine de personnes, qui évolue entre les Etats-Unis et l’Europe, dispose de 5 clients au profil e-commerçant.

En implantant la technologie avancée de marketing automatisé sur des sites marchands pour booster le chiffre d’affaires, la société serait déjà presque rentable au bout de neuf mois de commercialisation.

Le modèle économique repose sur un abonnement située entre quelques milliers d’euros et des dizaines de millliers d’euros en fonction du nombre d’utilisateur sur le site marchand client. Et des API sont prévues pour faire la jonction avec les systèmes CRM comme celui de Salesforce.

Dans le parcours d’une start-up comme NextUser on rencontre des levées de fonds (1,2 million de dollars notamment auprès du duo Niel-Berrebi de Kima Ventures)… et des compétitions.

Ainsi, l’Extreme Tech Challenge va emmener Matthieu Dejardins jusqu’aux Caraïbes…sur Necker Island localisé dans les Iles vierges britannique. Une propriété de Sir Richard Branson, le célèbre milliardaire britannique qui a fondé le groupe Virgin.

Petite interview pour expliquer le contexte et une galerie photos pour faire rêver les passionnés de kitesurf (n’est-ce pas Loïc ?) et les autres.

(Interview téléphonique réalisée le 10 février 2015)

ITespresso.fr : Pourriez-vous nous préciser le positionnement de votre société ?

Matthieu Dejardins : Avec NextUser, nous passons d’un marketing de masse à un marketing contextualisé et individualisé. Que l’internaute effectue une visite de manière anonyme ou en étant identifié sur un site Web.

Nous cherchons à comprendre ce que font les internautes sur une application ou sur un site Web. Nous décryptons pour cela des e-mails, des messages de contribution laissées sur des sites Internet, des SMS…

Nous sommes en train de tester l’approche avec un gros site e-commerce qui s’appelle Alibris.com (une librairie en ligne qui pèse 100 millions de dollars).

Cette technologie d’analyse et de décryptage des comportements des gens permet de concevoir des profils enrichis. Elle pourrait être adaptée à d’autres verticales comme la rencontre en ligne, la relation client ou les réseaux sociaux.

ITespresso.fr : Quels sont vos liens avec la division Watson d’IBM ?

Matthieu Dejardins : D’ici quelques mois, nous allons signer un accord commercial avec la division en charge du développement de Watson d’IBM pour représenter cette technologie sur notre segment d’activité principale c’est-à-dire l’e-commerce. Notre start-up commercialise le module User Modeling API d’IBM (qui permet de déterminer la personnalité des gens) à des fins de marketing.

ITespresso.fr : Comment avez-vous débarqué sur l’Ile Necker de Richard Branson (propriété privée) ?

Matthieu Dejardins : J’ai débarqué là-bas dans le cadre de l’Extreme Tech Challenge organisé par Bill Tai (capital-risqueur de renom) et Susi Mai (kitesurfeuse professionnelle, President of MaiTaiGlobal).

Il y a un an, ils ont parlé avec Richard Branson de leur volonté de monter une compétition start-up. Richard Branson a aimé le concept et a proposé de monter la finale du concours sur son île.

La compétition avait démarré en septembre 2014 avec 2000 entreprises inscrites. En novembre, une première sélection de 25 start-up a été effectuée. Puis la liste s’est réduite au top 10 lors en arrivant au Consumer Show de Las Vegas qui s’est déroulé en janvier.

Lors de cette session de demi-finale, trois start-up ont été retenues pour monter le pitch final sur l’Ile Necker : Docteur on Demand (docteur virtuel), Breathometer (votre smartphone se transforme en alcootest) et Wanderu (réservation de voyages en train ou bus).

Pour ma part, j’étais dans une catégorie un peu spéciale. On ne participait pas à la compétition. La finale s’est déroulée le 6 février sur l’Ile Necker. Je me suis rendu sur place avec Oliver Meeker (pour IBM Watson) davantage en mode démo qu’en mode pitch. Nous avons pu effectuer une présentation de notre technologie directement auprès de Richard Branson.

ITespresso.fr : Plutôt sympa comme voyage…

Matthieu Dejardins : C’était génial et le cadre était magnifique. L’Ile est luxuriante en pleine harmonie avec la nature. Je suis à Paris maintenant et il fait froid (rire). C’était très agréable.

Même si on était très focalisé sur la compétition, on a pu se reposer un peu, se promener, revoir la présentation avec Oliver Meeker et y voir des personnalités comme Lars Rasmussen (fondateur de Google Maps puis directeur de Facebook Search).

J’ai pu discuter un peu avec Richard Branson mais il devait partir rapidement après la compétition pour Las Vegas (pour monter un business d’hôtels). J’ai eu le temps de prendre une photo avec lui. On a pu présenter son profil via un algorithme en exploitant le contenu de bouquins qu’il avait écrit.

Richard Branson appréhende rapidement les technologies qu’on lui présente. Il s’intéresse davantage aux projets à vocation caritative. Ce qui ne l’empêche pas d’investir dans des start-up comme Docteur On Demand par exemple.

(Merci à Matthieu pour avoir accepté la diffusion des photos)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur