Interview Mozilla : Les vacances de Monsieur Nitot

Cloud

En cette fin d’été, Vnunet.fr rapporte dans ses bagages une interview de
Tristan Nitot pour la Fondation Mozilla Europe. Ambiance tongues et menthe à
l’eau.

Président de la Fondation Mozilla Europe qu’il a fondée en 2003, animateur d’un blog influent (Standblog.org) et photographe amateur à ses heures perdues, Tristan Nitot est une personnalité hyperactive du Web qui prône avec passion un Web ouvert respectant les standards.

Vnunet.fr l’a rencontré au cours d’un séjour en Normandie au détour d’une menthe à l’eau pour évoquer avec lui divers sujets comme Thunderbird, Firefox 3 ou le Web 2.0. Un entretien plutôt décontracté et?scoop?sous le soleil. (Interview réalisée le 6 août 2007)

Vnunet.fr : Bonjour Tristan. Quels sont les outils et autres accessoires numériques que vous embarquez en vacances ?

Tristan Nitot : Je ne pars jamais sans mon Mac. Il me permet de télétravailler depuis mon lieu de vacances ce qui est très pratique pour envisager de passer un week-end prolongé. J’ai également dans la maison familiale une connexion ADSL “haut débit” chez Orange pour ne jamais se déconnecter, bien que limitée (il s’agit d’un forfait à 5 Go). Je suis aussi un passionné de photographie, mon appareil m’est donc indispensable. Enfin cet été, j’ai acheté un Nokia N800 sur lequel je fais tourner Maemo Browser, un navigateur sur la base de Firefox, que je teste.

Vnunet.fr : Des rumeurs récentes indiquaient l’arrêt du développement de Thunderbird, le logiciel de messagerie soutenu par Mozilla. Qu’en est-il réellement ?

Tristan Nitot : Tout d’abord, il faut rétablir la vérité. Il n’a jamais été question d’arrêter le développement de cette application ! Au contraire, c’est parce que nous voulons poursuivre le développement de Thunderbird et même l’accélérer, que nous souhaitons trouver un nouveau modèle qui sera moins influencé par les décisions liées à Firefox, le navigateur Web. Trois options se présentent à nous : la création d’une fondation dédiée au projet (il s’agirait en fait de répliquer le modèle de Firefox), une “Thunderbird Corporation” qui est mon choix préféré, ou bien encore une société indépendante, idée soutenue par Scott Mc Gregor, l’un des leaders du projet. L’industrie du Web dépend beaucoup de Firefox. Or le navigateur, qui est devenue une application à succès grâce à une communauté particulièrement dynamique, fédère toutes les énergies. Il y a en revanche moins d’enjeux liés à la messagerie. S’il faut se mobiliser pour Thunderbird, cela passera inévitablement par un modèle différent.

Vnunet.fr : Comment accueillez-vous les derniers résultats de Firefox en Europe, qui montrent une forte hausse de son utilisation ?

Tristant Nitot : Je les trouve excellents et j’en suis très fier ! C’est toujours une surprise de voir qu’un produit communautaire comme le nôtre puisse s’imposer fasse à des géants de l’informatique. Ces bons résultats vont à mon avis ouvrir la voie à une réelle concurrence entre navigateurs et permettront sans doute l’émergence de Safari ou d’Opera. Cela va aussi renforcer la volonté d’imposer un strict respect des standards.

Vnunet.fr : Firefox 3 ? c’est pour bientôt ? Quelles sont les évolutions notables de cette nouvelle version ?

Tristan Nitot : Nous sommes à l’Alpha 7 de la version 3. Nous devrions aboutir à une version bêta pour la rentrée. Firefox a toujours voulu être LE navigateur pionnier dans le respect des standards. Des progrès devraient être ressentis avec une meilleure prise en charge du JavaScript et des CSS (feuilles de style) entre autre. Les performances graphiques devraient aussi être sensiblement améliorées grâce à l’utilisation de Cairo, un moteur graphique qui permet des zooms de l’image et du texte, comme le fait déjà Opera.

Vnunet.fr : Que vous inspire le “phénonème Web 2.0” ?

Tristan Nitot : Beaucoup le savent, c’est un terme que je n’aime pas. On présente le Web 2.0 comme une nouveauté alors que le Web est à l’origine un outil de communication communautaire. Tim Berners-Lee (co-inventeur avec Robert Cailliau du World Wide Web) a toujours souhaité que “tout le monde publie, tout le monde écrit” en ligne. Aujourd’hui, cela est devenu possible grâce à des outils de gestion de contenu en ligne CMS (une grande partie est libre d’ailleurs) qui permettent à leur utilisateur de produire du contenu en toute simplicité. Le Web 2.0 est plutôt à considérer comme une évolution de la révolution…

Vnunet.fr : Le choix de ne pas mettre de publicité sur votre blog (Standblog.org), qui bénéficie pourtant d’une très forte notoriété, est-il délibéré ?

Tristan Nitot : Je n’ai jamais mis de publicité par choix bien qu’avec l’audience (environ 8000 visiteurs uniques par jour), cela pourrait générer une source de revenus non négligeable. Outre le fait que mon hébergeur APINC n’autorise pas la publicité dans ses conditions d’utilisation, j’avais entamé une discussion avec mes lecteurs concernant la mise en place de publicité : la majorité d’entre eux s’est avérée contre. Cela me permet de garder une totale indépendance et de produire du contenu de qualité plutôt qu’à faire de la page vue. Après tout, cela est un parti pris éditorial : c’est la preuve qu’il est aussi possible de faire du contenu de qualité sans objectifs marchands, qu’il est possible de faire des choses pour la beauté du geste.

Vnunet.fr : Qu’avez-vous envie de dire à nos lecteurs pour clore cette entrevue ?

Tristan Nitot : Leur dire que le projet Mozilla a la chance d’avoir trouvé une source de revenus qui assure sa pérennité et son indépendance. Nous ne sommes pas une organisation commerciale et la question de le devenir n’a jamais été posée ! Ce qui nous motive, c’est le Web ouvert et universel, où chacun peut participer et innover en toute sécurité. À ce titre, les standards du Web, Firefox et la notion de logiciel libre sont des outils très puissants qui nous permettent d’avancer vers cet objectif.

J’ai Firefox dans et sur la peau?

Pour faire sa promotion, la Fondation Mozilla met à contribution ses utilisateurs. Même les plus jeunes. En effet, lors de l’entrevue avec Tristan Nitot, Vnunet.fr a remarqué de drôles de tatouages aux couleurs du panda rouge, icône de Firefox, sur les épaules droites de ses deux garçons. Bon, il faut bien scruter la photo pour apercevoir le tatouage mais le succès est garanti auprès des geekettes en bikini et aficionados du navigateur en maillot de bain sur les plages.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur