Interview Stéphane Boukris – Le Meilleur Dev de France : “Il y a une pénurie de bons développeurs”

Régulations
stephane boukris

Co-fondateur du Meilleur Dev’ de France, Stéphane Boukris revient sur l’ambition et les temps forts de cette compétition qui se tiendra le 12 mars prochain à l’Ecole 42 à Paris.

ITespresso.fr : Vous organisez une nouvelle édition du Meilleur Dev de France le 12 mars prochain. Ces profils sont-ils toujours aussi recherchés par les entreprises ?

Stéphane Boukris : Plus que jamais, les profils techniques sont ceux qui manquent aujourd’hui en France. Il y a un réel déséquilibre entre l’offre existante de bons profils sur le marché, et la demande des entreprises.

La tendance est aujourd’hui aux développeurs PHP Symfony 2 ou à Drupal, pour le e-commerce le CMS Hybris, et bien sûr tous les métiers du Big Data.

La pénurie est telle que nous avons fait une offre ferme de recrutement aux 1000 premiers développeurs qui sortiront de 42 via notre société Ametix (Groupe ES Numérique).

ITespresso.fr : Selon vos critères, qu’est-ce qu’un bon développeur ?  Quel type de candidats ou de candidates souhaitez-vous attirer dans cette compétition ?

Stéphane Boukris : Lors du concours Le Meilleur Dev de France, nous avons pris le parti de juger les développeurs selon leur rapidité. Ainsi, pour gagner les 10 000 euros et le titre, le développeur doit avoir réalisé le plus d’algorithmes en deux heures.

Ça n’est sans doute pas le seul critère pour juger la qualité d’un développeur, mais c’était celui qui nous semblait le plus objectif, car il n’y a pas de jury impliqué dans la délibération : tout est automatique.

Pour ce qui est des candidates, nous constatons malheureusement qu’elles ne représentent que 5% des développeurs actuellement. A noter que comme pour les “DJettes” (femmes DJ), à compétences égales, le prix sur le marché d’une développeuse est supérieur à celui d’un développeur.

ITespresso.fr : Lors de votre précédente édition, Axelle Lemaire proposait d’enseigner le code informatique à l’école. Quelles sont vos suggestions pour encourager les vocations ?

Stéphane Boukris : Il faut en effet enseigner le code aux enfant dès le plus jeune âge, c’est une évidence. Cela peut s’expliquer par la demande quasi exponentielle des entreprises, qui prennent toutes le virage du numérique, avec en face une une offre de bons profils qui est limitée.

Un ami CTO me confiait la semaine dernière qu’il attendait que ses filles sachent lire pour pouvoir leur apprendre les bases de la programmation orientée objet.

Et ce n’est pas la bonne volonté et l’énergie qui manquent dans notre pays, notamment Guillaume Roques de chez Salesforce, qui s’est proposé à plusieurs reprises d’accompagner de telles démarches au niveau national.

ITespresso.fr : Cette année, Le Meilleur Dev de France évoquera aussi le financement ou le marketing. A l’instar de Mark Zuckerberg, les développeurs peuvent-ils désormais lancer seuls leur start-up ?

Stéphane Boukris : Ils peuvent et ils le font déjà. Quand on regarde les créateurs de BlablaCar, Gleeden ou Withings, ce sont tous des ingénieurs !

Cela dit, même si des compétences techniques permettent rapidement d’accéder à un POC convenable (proof of concept) à moindres frais, des compétences business permettent quant à elles de rédiger un bon Business Plan, et de lever des fonds plus facilement.

C’est ainsi qu’à la genèse de Criteo on retrouve deux excellents ingénieurs, et un excellent businessman qui devaient monter la même entreprise chacun de leur côté, mais qui ont préféré unir leur force… On connaît la suite de l’histoire.

ITespresso.fr : En plus des espaces démo et des espaces exposants, Le Meilleur Dev de France proposera de nombreuses conférences et prises de paroles de grands noms du secteur. Peut-on parler d’évolution du format et établir une comparaison avec des conférences comme LeWeb ?

Stéphane Boukris : En effet, depuis trois ans le format que nous proposons est un triptyque : Hackathon / Conférences / Demo Zone. A la différence des autres temps forts annuels du numérique, nous avons voulu ouvrir l’accès au plus grand nombre.

Ainsi, l’entrée visiteur est gratuite (sur inscription), et de ce fait nous avons un public large avec toutes les franges de notre écosystème qui y sont représentées (étudiants, start-uppers, investisseurs, institutionnels, CTO, CDO …).

De plus, le buffet, boissons et animations sont offerts et illimitées à partir de 18h00 pour tous. Avec près de 5000 personnes, nous pouvons dire que le Meilleur Dev est le plus grand événement digital de l’année.

En partenariat avec ITespresso.fr, inscrivez-vous au Meilleur Dev de France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur