Interview Xavier Guéry – DRH Darty : « Transformation numérique : un moyen plus qu’une finalité »

EmploiEntrepriseFusions-acquisitionsGestion des talentsManagementRessources humaines
xavier-guery-DRH-darty-atelier-sopra-HR-software
10 127

Salon Solutions Ressources Humaines : Xavier Guéry, DRH du groupe Darty, était l’invité de Sopra HR Software. Il évoque sa perception du numérique dans ses fonctions.

Comment se concrétise la transformation numérique sous le prisme du DRH de Darty ?

Lors du salon Solutions Ressources Humaines qui se déroule actuellement au Parc des Expositions (Porte de Versailles, Paris), Xavier Guéry était l’invité de Sopra HR Software (fournisseur de solutions SIRH, filiale de Sopra Steria).

C’était l’un des rares DRH présents sur place à prendre la parole publiquement. Et son témoignage vivant est d’autant plus intéressant au regard de l’actualité Darty-FNAC-Conforama…

Xavier Guéry a évoqué les changements d’organisation et d’usages des outils numériques au sein de l’enseigne (300 points de vente en France + 70 bases techniques, regroupant 11 000 collaborateurs).

Le DRH a abordé les initiatives prises en interne pour décloisonner les différents services et branches et animer un certain esprit communautaire comme Darty Dressing (du nom d’un mini-site Web visant à définir de manière collective les prochaines tenues de travail), « Une enseigne et des plumes » (ouvrage collaboratif de 160 pages élaboré sur un ton décalé à propos de la vie aun sein de Darty et distribué à tous les salariés), NAPS (« premier outil virtuel de formation académique et communautaire » avec un volet d’engagement par le biais d’une monnaie virtuelle) et bientôt un intranet communautaire.

S’il est vrai que la fonction de DRH se transforme à l’ère numérique, il existe beaucoup de questions qui se posent sur la pertinence des nouveaux outils mis sur le marché.

Par exemple, sur la question de la big data associée aux ressources humaines, Xavier Guéry que le groupe Darty « en est encore loin » en termes d’exploration et d’exploitation, tout en admettant un certain intérêt.

Après l’atelier de Sopra HR Software, Xavier Guéry évoque sa perception des outils numérique dans ses fonctions de DRH.

(Interview réalisée le 22 mars 2016)

ITespresso.fr : En tant que DRH, comment percevez-vous la transformation numérique au sein d’une entreprise comme Darty ?

Xavier Guéry : D’abord, c’est un moyen. Pas une finalité. L’important, c’est d’avoir une vision. Pour une entreprise comme la nôtre qui dispose d’une organisation éclatée, la transformation numérique permet de communiquer avec les collaborateurs, de fédérer des initiatives et de créer de nouvelles choses. C’est à percevoir comme un facilitateur et un accélérateur.

ITespresso.fr : C’est perçu comme une opportunité ou une contrainte en interne ?

Xavier Guéry : Sur la partie RH, nous avons eu l’expérience de l’adoption des tablettes par les conseillers en magasin. Au départ, ils estimaient que la connexion était plus lente sur un PC. Depuis, ils ont changé d’avis. On revient toujours à la même question : quel est mon intérêt de changer ? Si on se pose cette question, la transformation numérique n’est plus vécue comme une contrainte mais comme une opportunité pour mieux faire son travail.

ITespresso.fr : Quels outils numériques avez-vous adopté pour faire mieux votre travail en tant que DRH ?

Xavier Guéry : J’ai décidé de ne pas investir dessus car je considère que les outils actuels sont corrects. Je préfère me poser la question sur les outils que je peux mettre à disposition des salariés et qui va leur apporter un plus dans leur vie d’entreprise (communautés et métiers).

Cela fait très longtemps que nous avons adopté une solution Sopra HR (ex-HR Access). Pour la gestion du temps, nous sommes chez GFI (Chronotime). J’ai démarré avec un héritage mais je voulais ramener tout cela sur une ERP. Mais, au final, c’était beaucoup trop spécifique. Le fait de connecter tout cela représentait un travail de fond mais qui ne créait pas de valeur au final pour le salarié.

Le seul projet que l’on a lancé porte sur la business intelligence avec QlikView qui fonctionne plutôt bien avec un référentiel lié à HR Access.

Pour la gestion des talents, nous collaborons avec Talentsoft.

ITespresso.fr : Avez-vous pris des outils spécifiques pour le volet du recrutement ?

Xavier Guéry : On a regardé. Mais on n’en ressent pas le besoin actuellement. Les recrutements sont faits autour de la zone de chalandage à proximité des magasins. C’est une des fonctions à la gestion décentralisée. Lorsque l’on reçoit les CV directement au siège, on dispatche ensuite par région.

ITespresso.fr : La dimension serious gaming, notamment pour former les nouveaux commerciaux en magasin, ne vous séduit pas ?

Xavier Guéry : Nous avons plusieurs types de formation : académique (expérimentations, mises en situation), e-learning [600 programmes pour l’apport de compétences accessibles via une plateforme LMC] et Naps à travers laquelle on développe la partie communautaire apprenante [voir la vidéo sur YouTube].

Le programme e-learning est intense : chaque vendeur a vocation à participer à une session e-learning chaque semaine. Et on les motive avec Naps. Avec cette application, les collaborateurs se prennent assez facilement au jeu.

xavier-guery-DRH-darty-atelier-sopra-HR-software-inside-article
De gauche à droite sur la photo : Aline Scouarnec (chercheur et universitaire, prospective des métiers), Xavier Guéry (DRH Darty) qui présente une vidéo sur NAPS et Véronique Montamat (Responsable marketing solutions RH pour Sopra HR Software).

ITespresso.fr : Comment mesurez-vous le degré de fidélité de vos meilleurs vendeurs et décisionnaires pour éviter qu’ils ne filent à la concurrence ?

Xavier Guéry : Il n’y a pas de recette miracle. Chaque année, on réalise une enquête d’opinion très détaillée avec le cabinet conseil Towers Watson qui est réalisée en ligne. Mais cela ne créé pas de l’engagement. La fidélité à l’entreprise est une espèce d’alchimie, qui passe notamment par la fierté de travailler pour la marque mais pas seulement.

ITespresso.fr : Quelle est la vocation de l’intranet communautaire que vous allez prochainement mettre en place pour les collaborateurs de Darty ? 

Xavier Guéry : Il va s’adresser aux vendeurs en magasin, les services de livraison, les SAV…Tout le monde aura accès à cet intranet. Les collaborateurs pourront choisir leurs entrées en fonction de leurs centres d’intérêts. Ils recevront des notifications en fonction des fils de discussion réactualisés.

ITespresso.fr : Dans quelle mesure les rapports entre la DRH et la DSI ont évolué dans le cadre de cette transformation numérique ?

Xavier Guéry : J’entretiens d’excellents rapports avec l’informatique. Pour le lancement de Naps il y a trois semaines, l’équipe informatique a été mobilisée, bien que ce ne soit pas une application cœur de métier.

Chez Darty, la maîtrise d’ouvrage est rattachée aux directions métiers et la DSI nous accompagne dans la mise en oeuvre. Celle-ci ne remet pas en cause les projets du moment qu’ils sont inscrits dans le budget. Si chaque direction demeure raisonnable dans les requêtes auprès de la DSI, cela se passe bien.

ITespresso.fr : L’enseigne Darty est convoitée à la fois par FNAC et Conforama (avantage au second). En tant que DRH, vous devez être sollicité par les salariés de Darty qui doivent se poser beaucoup de questions et vous faites la jonction avec la direction du groupe. Comment gérez-vous cette période de transition ?

Xavier Guéry : il existe effectivement une période d’incertitude pour les salariés. Je suis également en charge de la communication interne. A mon arrivée en 2013, j’ai pris le parti d’être plus transparent en termes de communication. On partage les chiffres d’affaires de tous les magasins par exemple.

Quand l’offre de la FNAC pour racheter Darty est arrivée [fin 2015], nous avons décidé de prendre la parole immédiate et directe vis-à-vis des salariés. Dans une logique de transparence, on en a discuté en interne. On a fait des réunions pour expliquer les choix.

On a adopté le même principe avec l’offre déposée par Conforama : on a diffusé l’information en interne au même moment que la publication du communiqué de presse. C’est systématiquement synchronisé.

On verra pour la suite : le board de Darty a décidé de recommander l’offre de Conforama, le dossier va partir devant l’Autorité de la concurrence. Rendez-vous dans 45 jours mais, d’ici là, la FNAC a tout loisir de faire une contre-offre.

Quelle que soit l’issue, je pense que les salariés ressentent une certaine fierté vis-à-vis du travail accompli et des résultats obtenus.

Sopra HR Software: quelles solutions RH pour demain ?
Sopra HR Software dispose d’un stand sur le salon Solutions Ressources Humaines pour présenter Sopra HR 4YOU, une nouvelle génération de solutions RH collaboratives et interopérables (à travers des jonctions avec LinkedIn par exemple) pour les collaborateurs et les managers. La nouvelle solution sera disponible sur le marché d’ici fin juin.
La filiale de Sopra Steria en a également profité pour expliquer comment la transformation numérique doit être une opportunité pour les DRH et comment le big data s’inscrit dans son laboratoire d’innovations RH.
En compagnie de Xavier Guéry, le fournisseur de solutions SIRH a notamment fait intervenir Aline Scouarnec, chercheur et universitaire spécialiste de la prospective des métiers. Au cours de l’atelier, elle a présenté ses réflexions sur le DRH de demain.
Sopra HR Software distribue également sur place une livre blanc sur « les 12 tendances majeures RH et IT » et une brochure prospective sur les « solutions RH 3.0 à l’horizon 2020 ».

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur