Interview Yvan Wibaux : comment Evaneos réinvente le voyage

E-commerceEntrepriseLevées de fondsMarketing
Yvan Wibaux
1 63

Evaneos.com, spécialiste des voyages sur mesure, a bouclé une levée de fonds de 18 millions d’euros. Interview de l’un des co-fondateurs.

Evaneos annonce une importante levée de fonds de 18 millions d’euros auprès de Bpifrance, ISAI (entré dans le capital dès 2011) et XAnge (entré en 2014).

Un financement important qui anime la sphère de la French Tech.

Quelle est sa vision du marché du voyage en ligne ? Interview avec l’un des co-fondateurs de l’agence en ligne à l’occasion de ce tour de table majeur.

ITespresso.fr : Vous annoncez une levée de fonds de 18 millions d’euros auprès de Serena Capital, la BPI, ISAI et Xange. Est-ce une somme suffisante pour affronter des géants du tourisme, dont les moyens se chiffrent désormais en milliards de dollars ?

Yvan Wibaux : Nous sommes sur un segment de l’économie du tourisme, le voyage de découverte et d’aventure, qui est encore assez peu attaqué par les géants, probablement dû à la complexité qu’il représente: vendre une nuit d’hôtel est beaucoup simple et automatisable que vendre un circuit itinérant de 15 jours incluant les hébergements, les guides, activités, transports etc.

Mais le marché est énorme [le segment e-tourisme pèse 80 milliards de dollars dans le monde, ndlr] et nous sommes convaincus que des grandes révolutions vont s’opérer aussi sur notre segment.

Nous avons la chance d’être déjà rentables en France et ces fonds vont nous permettre de poursuivre le développement de notre logiciel de réservation pour des agences locales, d’investir sur des projets disruptifs pour les voyageurs mais également de poursuivre notre croissance internationale, d’abord en Europe du Nord et sans doute demain aux États-Unis et en Asie.

ITespresso.fr : Votre idée, c’est de court-circuiter les grands intermédiaires au profit de filières courtes et locales ?

Yvan Wibaux : Notre modèle permet d’accéder directement au prestataires locaux et à leur connaissance des destinations. Il n’y a donc pas de filtre entre le voyageur et la destination, ce qui permet de personnaliser à l’infini son voyage pour un prix sans intermédiaires.

De plus, voyager en individuel avec une agence locale permet un tourisme peu impactant pour les écosystèmes et les populations tout en maximisant les revenus pour l’économie locale.

ITespresso.fr : Le tourisme de masse, c’est terminé ?

Yvan Wibaux : Le tourisme s’est effectivement démocratisé dans les années 70 mais de plus en plus de consommateurs tournent le dos aux voyages standardisés au profit d’offres plus personnalisées et plus authentiques.

C’est en tout cas le modèle Evaneos : réinventer le voyage en devenant la première marketplace mondiale de voyages sur mesure, permettant de voyager dans plus de 150 destinations grâce à l’expertise d’agences locales sélectionnées dans le monde entier.

ITespresso.fr : Peut-on parler de tourisme durable ou éthique ?

Yvan Wibaux : Nous parlons de tourisme responsable en essayant d’identifier tous les acteurs locaux partageant nos valeurs, et pouvant s’engager dans la création d’un cercle vertueux, avec d’autres acteurs locaux effectivement.

Mais les grands défis sont devant nous: le nombre de touriste dans le monde sera proche de 2 milliards en 2030 (X 2 par rapport à 2010). Ce qui va poser nécessiter une répartition géographique et économique du tourisme beaucoup plus raisonnée.

Evaneos monte en puissance dans le segment des voyages sur mesure : Yvan Wibaux (à gauche) et Eric La Bonnardière (à droite).

Evaneos monte en puissance dans le segment des voyages sur mesure : Eric La Bonnardière (à gauche) et Yvan Wibaux (à droite).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur