Investissements d’avenir : vers les « grands défis du numérique »

EntrepriseGouvernanceRégulationsStart-up
numerique-grands-defis
1 6

C’est parti pour l’appel à projets R&D « grands défis du numérique », orienté sur la numérisation du monde physique, l’économie de la donnée et la sécurisation des échanges.

Il reste deux mois pour poser candidature dans le cadre de l’appel à projets R&D « grands défis du numérique », lancé début septembre dans le cadre du programme d’investissements d’avenir (PIA 2) opéré par Bpifrance pour le compte de l’État.

L’initiative vise à identifier et à soutenir des projets permettant d’innover dans la numérisation du monde physique (simulation temps réel, virtualisation, interactions homme-machine, objets connectés, impression 3D), l’économie de la donnée (solutions big data et analytiques), ainsi que la sécurisation des échanges et des dispositifs (cybersécurité, identité numérique, chiffrement).

Plus précisément inscrite dans le volet « technologies et usages du numérique » du PIA 2 (175 millions d’euros de dotation, en subventions et avances remboursables), cette action en appelle d’autres, au rythme de deux par an en l’occurrence.

Pour cette première édition, les projets doivent remplir quelques critères ; notamment avoir des retombées industrielles à court-moyen terme et permettre aux acteurs français du numérique de « répondre aux grands défis de demain, dans un contexte de compétition mondiale renforcé », selon Bercy.

Chaque projet doit par ailleurs être porté par un consortium d’au moins deux partenaires, durer 24 à 36 mois et peser 5 à 10 millions d’euros en dépenses éligibles.

La date limite pour postuler sur l’extranet Bpifrance dédié au soutien des projets innovants collaboratifs est fixée au 17 novembre, 12 h 00. Les candidats auront ensuite jusqu’au 8 mars 2016 pour remettre leurs propositions détaillées, note Silicon.fr.

Crédit photo : bensliman hassan – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur