Iomega prêt à acheter les restes de Syquest

Régulations

Le champion du disque amovible Iomega propose 9,5 millions de dollars pour ce qu’il reste de son ancien grand rival Syquest.

Placé sous la protection du chapitre 11 qui régit les banqueroutes, Syquest pourrait bien devenir propriété de son ancien concurrent. A moins que la cour américaine ne s’y oppose, Iomega envisage en effet d’acquérir les brevets de Syquest, son stock ainsi que ses biens et ses actifs établis aux Etats-Unis. Le fabricant des célèbres lecteurs Zip et Jaz propose 9,5 millions de dollars pour la transaction. Il refuse toutefois de prendre à sa charge les obligations matérielles de Syquest. Les réparations gratuites liées au service après-vente, par exemple, ne seraient pas honorées. Si l’achat se confirmait, Iomega indique ne pas rembourser les dettes de son ancien rival.

Le fabricant lorgne aussi sur les actifs d’une filiale malaysienne de Syquest, vendue séparement. Enfin, il est prévu que Iomega et Syquest mettent fin à leur litige en cours sur les licences et la marque déposée de leur produits.

Pour Sarah Yale, responsable-analyste chez Dataquest, “les problèmes de Syquest ont commencé il y a plusieurs années avec la sortie du Zip d’Iomega. Syquest a tenté de créer ses propres produits pour le concurrencer, mais a fini par les vendre en perdant de l’argent “. Avec des disques amovibles plus chers et de moins grande capacité qu’Iomega, Syquest ne partait pas vraiment gagnant. D’autres facteurs ont aussi contribué à sa perte. Des disques durs de plus en plus nombreux et performants inondant le marché, les prix du stockage fixe ont chuté. Résultat, de nombreux utilisateurs ont délaissé les lecteurs de disques amovibles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur