iPad Air : la petite dernière d’Apple en images

MobilitéTablettes
apple-ipad-air

Finesse et légèreté, nouvelle puce Apple A7, sélection d’applications gratuites, connectivité Wi-Fi MIMO, compatibilité 4G étendue et adoption du format nano-SIM : tour d’horizon, en images, des principaux attributs de l’iPad Air.

Évolution en douceur pour l’iPad, dont Apple a présenté, ce 22 octobre, la 5e génération.

Contrainte de maintenir sa dynamique d’innovation sur tous les segments pour s’adapter aux nouvelles tendances du marché IT, “la marque à la Pomme” n’aura finalement accordé que peu de temps à ses tablettes.

Après avoir levé le voile sur ses nouveaux MacBook Pro, passé en revue les bénéfices d’OS X 10.9 ‘Mavericks’ ou encore officialisé la disponibilité du Mac Pro, la célèbre firme high-tech a conclu sa keynote sur l’annonce de l’iPad Air, ainsi dénommé pour sa finesse et sa légèreté.

A 7,5 mm d’épaisseur pour 469 g en version Wi-Fi (478 g avec la connectivité cellulaire), la différence est marquée par rapport à l’iPad de 4e génération, ses 9,4 mm et ses 652 g.

A châssis plus fin, batterie moins puissante : de 42,5 Wh pour le modèle sorti l’année passée, on passe à 32,4 Wh. Mais l’autonomie reste la même : environ 10 heures en navigation Web, selon Apple.

Les nouvelles options de gestion d’énergie implémentées dans la puce A7 quadricoeur (celle-là même qu’embarque déjà l’iPhone 5S) n’y sont pas étrangères. Pour rappel, l’iPad ‘2012’ disposait d’un A6 bicoeur.

Les autres changements majeurs portent sur la connectivité, avec notamment une technologie MIMO (‘Multiple-Input Multiple-Output) pour le Wi-Fi 802.11n : plusieurs antennes sont utilisées pour permettre des transferts de données à plus longue portée et à plus grande vitesse.

L’iPad Air bénéficie aussi d’une plage de compatibilité LTE plus large : les bandes de fréquences 3 (1800 MHz), 7 (2600 MHz) et 20 (800 MHz), exploitées en France dans le déploiement de la 4G, sont supportées.

A titre comparatif, l’iPad de 4e génération ne prend en charge que le 1800 MHz, sur lequel Bouygues Telecom a ouvert son réseau national le 1er octobre.

Certaines choses se créent, mais d’autres ne se perdent pas : on conserve l’écran IPS de 9,7 pouces (264 ppp), l’appareil photo iSight de 5 mégapixels, les coloris gris / argent et les capacités de stockage de 16 à 128 Go.

Les prix annoncés tiennent désormais compte de la taxe copie privée : 489 euros TTC pour le modèle Wi-Fi 16 Go ; 579 euros pour 32 Go ; 675 euros pour 64 Go et 765 euros pour 128 Go. Il faut ajouter 120 euros pour la connectivité cellulaire.

A noter que l’iPad 2 reste au catalogue, mais pour seulement 100 euros de moins, et toujours sans écran Retina.

Apple iPad Air

Image 1 of 5

Evolution ou révolution ?
Apple s'appuie aussi sur le socle technologique établi avec l'iPad de 4e génération, mais franchit un nouveau cap en termes de puissance (puce A7), de connectivité (Wi-Fi MIMO ; compatibilité 4G étendue), mais aussi de finesse (7,5 mm) et de légèreté (à partir de 469 g).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous l’histoire d’Apple ?

Crédit photos : Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur