iPad Pro : quel potentiel marché pour la tablette grand format d’Apple ?

MobilitéTablettes
ipad-pro-potentiel
5 2

En volumes de ventes comme en valeur dégagée, que peut espérer Apple sur le marché des tablettes avec l’iPad Pro ?

L’iPad Pro, coup de fouet pour Apple sur le marché des tablettes ? C’est loin d’être évident, à en croire Ming-Chi Kuo, analyste chez KGI Securities.

L’intéressé évoque une fourchette de 2,4 à 2,6 millions d’unités écoulées d’ici la fin de l’année ; c’est-à-dire en un peu moins de deux mois d’exploitation commerciale, le produit ayant été lancé le 11 novembre dernier.

L’effet « tout beau, tout neuf » s’estomperait néanmoins dès le 1er trimestre 2016 : 2,1 à 2,3 millions d’iPad Pro seraient vendus sur la période.

Au-delà des volumes de ventes, c’est bien la valeur dégagée qu’il faudra scruter : en France, le ticket d’entrée est fixé à 919 euros TTC (modèle 32 Go Wi-Fi) et les prix s’échelonnent jusqu’à 1249 euros (version 128 Go avec connectivité cellulaire).

L’enjeu est grand pour Apple, dont les ventes de tablettes baissent régulièrement depuis deux ans, après l’impulsion un temps donnée par l’iPad mini.

Selon son dernier rapport annuel remis à la SEC (Securities and Exchange Commission, gendarme des marchés financiers aux États-Unis), la firme a vendu, sur son exercice fiscal 2015 décalé (achevé le 28 octobre dernier), 54,856 millions d’iPad, contre 67,977 millions un an auparavant… et 71,033 millions en 2013.

Dans le même temps, les ventes de smartphones ont explosé. L’iPhone a représenté 155,041 millions de dollars de chiffre d’affaires pour Apple sur son exercice fiscal 2015, soit 52 % de plus qu’en 2014. Alors que l’iPad ne dégage plus que 23,227 millions de dollars de CA, contre 30,283 millions en 2014 et 31,98 millions en 2013.

La clé est dans l’hybride ?

Il faut dire que le contexte global sur le marché est particulièrement défavorable. Les derniers prévisionnels de Gartner font état d’une baisse des livraisons de 13 % entre 2014 et 2015. Qu’elles soient destinées à un usage personnel ou professionnel, les tablettes vivent de plus en plus vieilles, avec des cycles d’exploitation qui dépassent fréquemment les 4 ans, notamment pour les modèles 7/8 pouces, d’après le cabinet d’études américain.

Même son de cloche chez IDC, qui considère que la relance du marché mondial des tablettes dépendra en partie de la volonté et de la capacité des constructeurs à lancer des modèles hybrides – lesquels ne représentent encore qu’environ 10 % des ventes, mais dont l’adoption pourrait croître sur les prochains mois, essentiellement grâce à « une meilleure alliance hardware/software ».

Apple mise sur cette modularité avec son iPad Pro dans sa confrontation face à la Surface Pro 4 de Microsoft. Mais la multinationale rencontrerait, d’après Ming-Chi Kuo, quelques soucis de production. Par exemple pour certains accessoires dont le stylet Apple Pencil, actuellement annoncé avec un délai de livraison de 4 à 5 semaines.

Sharp serait par ailleurs le seul fournisseur « opérationnel » d’écrans. Samsung ne pourrait rejoindre la boucle qu’à la fin de l’année. Pour le reste, on notera que la puce A9X est fabriquée par TSMC et le module de rétroéclairage, par Radiant ; Foxconn prenant en charge l’assemblage.

Crédit photo : Marco Prati – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur