iPhone 5 : beaucoup de bruit autour d’Apple pour finalement un 4S

CloudMobilitéOS mobiles

Apple sait manier l’art du contrepied. Ancré dans l’imaginaire commun, l’iPhone 5, fruit des rumeurs les plus folles, n’était que feu de paille. Il laisse le champ libre au 4S, disponible en France à compter du 14 octobre.

L’iPhone 5, un brin trop tôt….

Que celui qui n’a pas mordu à l’hameçon jette la première pierre à Apple.

Fruit de rumeurs persistantes colportées depuis des mois, l’iPhone 5 ne sera pas, du moins dans l’immédiat.

Le 4S, que la pensée commune destinait aux marchés émergents, lui vole la vedette.

En l’espace d’un instant, Apple a subitement coupé court aux folles prévisions qui faisaient état d’une disponibilité imminente de l’iPhone 5, successeur logique du 4.

A l’occasion d’une conférence en petit comité, organisée dans ses locaux de Cupertino, la firme du nouveau CEO Tim Cook a surpris son monde et pris de revers un public qui n’avait d’yeux que pour un terminal dont il se figurait déjà les courbes et les entrailles.

En effet, les quelques clichés “volés”, postés en avant-première et savamment distillés au compte-goutte, ont contribué à établir un microcosme régi par l’anticipation et le bouche-à-bouche, sans jamais qu’Apple n’intervienne pour y apporter un démenti.

Et la déconvenue fut grande. Astronomique, pour ainsi dire. La déception, si ce n’est la déconfiture, s’est vite lue sur le visage des invités conviés à cette présentation-éclair, la première pour Tim Cook, en l’absence remarquée de Steve Jobs.

Dans leur ensemble, les informations ainsi divulguées vont à l’encontre des prévisions. Il s’en dégage toutefois un écosystème logiciel considérablement retravaillé, à destination de l’ensemble des terminaux mobiles de la marque.

Mais au rang des abonnés absents, l’iPhone 5 est mort-né. Orange France, par la voix de son P-DG Stéphane Richard, s’était pourtant engagé à le proposer en boutique à compter du 15 octobre.

L’opérateur avait même initié en parallèle une campagne publicitaire à l’intitulé ambivalent : “Vous attendez le 5 ?

Orphelin d’un frère qui n’a jamais existé que dans l’imaginaire commun, l’iPhone 4S sera disponible en pré-commande ce 7 octobre.

Privilégiée, la France l’accueillera dans ses enseignes une semaine plus tard. Le reste de l’Europe attendra deux semaines supplémentaires, jusqu’au 28 octobre.

Aux Etats-Unis, l’opérateur Sprint déroche le gros lot : l’exclusivité à la distribution. Associé à des forfaits dont Apple n’a pas communiqué la gamme tarifaire, le modèle à 16 Go s’affichera à 199 dollars, contre 299 pour le 32 Go.

Le haut de gamme à 64 gigaoctets de mémoire interne sera commercialisé à 399 dollars. Il y a fort à parier que ces prix seront transposés en euros sans conversion préalable, malgré le déséquilibre actuel entre les deux devises (1 euro équivalant à environ 1,36 dollar).

A l’achat, même les connaisseurs pourraient s’y tromper : l’iPhone 4S est le véritable frère jumeau du 4. Le châssis conserve ses formes angulaires et le design perdure, au même titre qu’un choix restreint de coloris.

A l’intérieur, c’est une autre paire de manches, ou plutôt de coeurs. Le système s’articule autour d’un processeur Cortex A5 allié à un circuit graphique jusqu’à 7 fois plus performant que les modèles précédents.

S’y adjoint une double antenne auto-commutable en transmission de données comme en mode voix. Les conversations gagnent en qualité et le débit au téléchargement atteint le seuil théorique, mais ô combien symbolique, des 14,4 Mbit/s en Wi-Fi.

Ce gain de puissance ne s’effectue pas pour autant au détriment d’une autonomie évaluée à 14 heures en appel 2G (8 heures en 3G).

Quant à l’appareil photo intégré, qui a tant fait parler de lui, il constitue l’un des seuls éléments autour desquels le mystère ne planait plus guère.

Il s’agit d’un capteur à technologie CMOS, d’une résolution de 8 mégapixels (soit 3264 x 2448 points), pour une densité de pixels revue à la hausse : +60%.

Son iris ouvre désormais à f/2.4, pour permettre d’emmagasiner jusqu’à deux fois plus de lumière que sur l’iPhone 4.

Apple y associe la détection des visages, la balance des blancs automatique, une réduction du bruit électronique (facteur de dégradation des images), un stabilisateur et une prise quasi instantanées de clichés, à une demi-seconde d’intervalle en mode classique. Idéal pour réaliser des panoramas.

(Lire la fin de l’article page 2)

iPhone 4S - BIG


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur