iPhone 6s : tout a vraiment changé ? – galerie photos

MobilitéSmartphones
iphone-6s-apple
5 2

« Une seule chose a changé. Tout », déclare Apple à propos des iPhone 6s et 6s Plus. Quelles évolutions peut-on recenser par rapport aux iPhone 6 et 6 Plus ?

« Une seule chose a changé. Tout ».

Apple use du paradoxe pour présenter la nouvelle génération de l’iPhone, officialisée ce mercredi 9 septembre dans le cadre d’une keynote riche en annonces, avec notamment l’iPad Pro.

Cette formulation n’est pas anodine. La firme cherche à convaincre les observateurs du bond en avant réalisé avec cet iPhone 6s et sa version « phablette » (6s Plus).

Il est vrai qu’au premier abord, on distingue peu de marqueurs d’évolution d’une année sur l’autre. Tout au plus la fiche technique fait-elle état d’une nouvelle finition « or rose » (en complément au doré, à l’argent et au gris sidéral)… et d’un châssis renforcé en « Aluminium 7000 ».

Avec cet alliage, l’iPhone 6s gagne en solidité, mais aussi en épaisseur et en masse : 143 g et 7,1 mm, contre 129 g et 6,9 mm pour l’iPhone 6.

Même constat pour le 6s Plus, annoncé à 192 g et 7,3 mm, contre 172 g et 7,1 mm pour son prédécesseur. Sachant que dans les deux cas, la taille d’écran reste la même : 4,7 pouces (1334 x 750 pixels) pour l’iPhone 6s et 5,5 pouces (1920 x 1080) pour l’iPhone 6s Plus.

Les innovations se trouvent plutôt sous le capot. Illustration avec la technologie 3D Touch, qui détecte le degré de pression exercé sur l’écran pour déclencher diverses actions. Notamment la visualisation de contenus sans avoir à les ouvrir (message électronique, lien hypertexte, photo à partir de sa vignette…).

En attendant iOS 9

Autre fonctionnalité dérivée de 3D Touch : les Quick Actions. Un léger appui sur l’une des icônes de l’écran d’accueil affiche une liste de raccourcis vers des actions précises ; par exemple, pour l’appareil photo, prendre un selfie, enregistrer une vidéo et capturer une séquence au ralenti. On pourra aussi, dans certaines applications, appuyer sur le clavier pour qu’il se transforme en trackpad.

Au niveau hardware, difficile pour l’heure de juger des performances de la puce Apple A9 qui équipe les iPhone 6s et 6s Plus. Elle est dite « jusqu’à 90 % plus puissante » que l’A8 (2 coeurs ARMv8 à 1,4 GHz ; intégré dans les iPhone 6 et 6 Plus) sur la partie graphique et « jusqu’à 70 % » sur la partie processeur.

Autre évolution : la connectivité. Alors que les iPhone 6 et 6 Plus disposent de la 4G LTE catégorie 4 (150 Mbit/s), du Wi-Fi 802.11ac et du Bluetooth 4.0, la nouvelle génération est pourvue en 4G+ (LTE catégorie 6 à 300 Mbit/s), du Wi-Fi 802.11ac avec MIMO (débits poussés à 833 Mbit/s) et du Bluetooth 4.2.

Outre un lecteur d’empreintes digitales Touch ID dit plus rapide, on notera la montée en résolution de l’appareil photo principal : 12 mégapixels, avec la possibilité de filmer en 4K (3840 x 2160 pixels, 30 images par seconde) avec stabilisation de l’image sur l’iPhone 6s Plus.

Les réservations seront ouvertes le 12 septembre, pour un lancement commercial le 25 septembre en France. Le ticket d’entrée est fixé à 749 euros TTC pour l’iPhone 6s 16 Go (859 euros en 64 Go ; 969 euros en 128 Go). Il faudra compter 859 euros pour l’iPhone 6s Plus 16 Go (969 euros en 64 Go ; 1079 euros en 128 Go).

Dans le même temps, l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus voient leur prix baisser de 110 euros. Le premier prix est donc désormais fixé à 639 euros TTC.

Crédit photos : Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur