iPhone 7 : pourquoi Apple insiste tant sur le réflexe photo

MobilitéSmartphones
4 1

Plus que jamais, Apple veut distinguer avec sa gamme iPhone 7 par des fonctions photos sophistiquées symbolisées par un double APN embarqué.

(Update : 11H46) Avec la génération iPhone 7 qui vient d’être déballée, la firme de Tim Cook accentue la différenciation sur la photo. Pourquoi ? La réponse tient en un argument marketing de poids : « L’iPhone est l’appareil photo le plus populaire au monde » en prenant en compte le volume de smartphones d’Apple en circulation dans le monde (231,5 millions en 2015 selon IDC). Et ce, même si Samsung en a écoulé davantage l’an passé (324,8 millions).

Avec ses gammes d’iPhone, Apple a toujours cherché à se différencier au-delà de la taille d’écran par la définition d’affichage de la dalle, par l’autonomie mais également par l’aspect photographie que « la marque à la pomme » transforme en vitrine dans ses campagnes de publicité.

Que ce soit le pendant iPhone 7 (écran Retina HD 4,7 pouces) ou iPhone 7 Plus (5,5 pouces), le capteur reste à 12 mégapixels mais il est maintenant couplé à un nouvel ISP (Image Signal Processor) « 60% plus rapide et 30% plus efficace » ainsi qu’un flash à 4 LED. Quant à l’APN FaceTime en façade, il hérite d’un capteur de 7 mégapixels.

La stabilisation optique (OIS) est reconduite après une première intégration dans la génération iPhone 6. A quelques nuances près : l’OIS était présente sur l’iPhone 6s Plus mais pas sur les modèles originels (iPhone 6 et iPhone 6s). Désormais, avec la nouvelle génération, l’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus en bénéficient.

On trouvera une distinction plus claire sur l’ouverture qui passe de f/2.2 (iPhone 6s) à f/1.8 (iPhone 7). Ce qui est de nature à améliorer les clichés saisis en conditions de faible luminosité (grâce à 50% de lumière en plus venant frapper le capteur CMOS).

iPhone 7 : ce troublant double appareil photo

Apple a opté pour deux APN associés à deux capteurs de 12 mégapixels. L’un des objectifs est un grand angle et l’autre un téléobjectif à ouverture f/2.8 (longue focale à 60 mm), sachant que distance focale et angle de champ sont indissociables.

L’utilisateur peut basculer aisément de l’un à l’autre dans l’application photo d’iOS 10. Le téléobjectif permet de zoomer deux fois, tout en conservant un cliché d’excellente qualité (non bruité et pixélisé). En règle générale, le zoom (numérique) des APN de smartphones est un véritable talon d’Achille.

Au-delà du zoom 2x (optique donc), il y a un zoom numérique jusqu’à 10x, effectué logiciellement en recadrant la photo. L’iPhone 7 se contente d’un zoom numérique 5x.

Mais, ce n’est pas tout puisqu’Apple prévoit également de combiner ces deux APN de l’iPhone 7 Davantage destiné à des usages particuliers, cette combinaison de deux lentilles sera utile pour imiter une faible profondeur de champ

Ce domaine, qui permet de réaliser notamment de la macrophotographie, était jusqu’à présent l’apanage des appareils Réflex (DSLR). Cette fonctionnalité apparaîtra plus tard dans l’année au gré d’une mise à jour logicielle. D’autres usages de ce double APN devraient émerger.

iphone-7-double-APN-apple

Difficile de ne pas voir, en filigrane, la technologie développée par LinX Technology entrée dans l’escarcelle d’Apple en avril. La start-up israélienne s’était illustrée avec des capteurs miniaturisés permettant de saisir des clichés dans des conditions de faible luminosité (un autre talon d’Achille de tous les capteurs utilisés sur des smartphones).

LinX avait également développé un APN à double objectifs et capteurs. Est-ce la source d’inspiration d’Apple ?

Toujours dans le volet photo, notons que les deux moutures iPhone 7 disposent de la puissance de traitement suffisante (grâce au SoC A10 Fusion) pour éditer des fichiers RAW pour disposer de « photos plus pures ». C’est là aussi une véritable gageure.

Quant à leur écran, il bénéficie d’un gamut de couleurs étendu (comme pour l’iPad Pro 9,7 pouces) qui permettra de visualiser plus confortablement les clichés et vidéos saisis.

APN double : Apple n’est pas précurseur avec l’iPhone 7

La présence d’un APN double n’est pas une première puisque plusieurs flagships Android ont creusé ce sillon avec des usages souvent différents : deux APN distincts et différents (grand angle de 135 degrés et angle plus classique de 75 degrés) sur le LG V20 sous Android Nougat pour basculer de l’un à l’autre à la discrétion de l’utilisateur.

Idem sur le LG G5 (un APN avec capteurs de 16 mégapixels avec angle de 78 degrés et un autre avec capteur de 8 mégapixels grand angle) qui permet également de mélanger les deux clichés pris simultanément avec les deux APN.

La philosophie est différente du côté du Huawei P9 qui embarque pourtant aussi un double APN (un capteur couleur et un second monochrome). L’ISP (Image Signal Processor) est mis à contribution pour des effets et l’amélioration des contrastes.

(Crédit photo : @Apple)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur