iPhone, catch up TV, TV par satellite… Orange France lâche des bribes d’infos

Cloud

Lors de la présentation des résultats du premier trimestre 2008, France Telecom a abordé le cas de services qui vont bouger d’ici juin.

(correctif 09/05/08 à 15:30) France Telecom se montre serein à l’occasion de la publication de ses résultats du premier trimestre 2008. Son chiffre d’affaires est en progression de 3,7% à plus de 13 milliards d’euros. C’est le troisième trimestre consécutif de “croissance soutenue”, assure l’opérateur. Celui-ci met également en avant la “plus forte contribution de la France et des pays d’Europe occidentale” et une solide performance de l’activité mobile.

Lors de la conférence téléphonique organisée mercredi matin, on attendait de nouveaux éléments sur le dossier TeliaSonera du nom de cet opérateur scandinave sur lequel France Telecom a des visées. Un coup dans l’eau. “Aucune négociation n’est entamée. On regarde le dossier”, se contente de répondre Gervais Pellissier, directeur financier de France Telecom.

Commençons donc par les chiffres de la mobilité en France (2,4 milliards d’euros, +3,3% en un an) : Orange recense 24,2 millions de clients à fin mars 08 (+ 4,3 % sur un an). L’opérateur mobile leader en France affiche une part de marché de 46,4% (y compris MVNO). Notons qu’il vient de lancer une nouvelle gamme de forfaits (Origami) qui fait l’objet d’une campagne de publicité actuellement. Il a également relancé des offres Internet mobile avec la marque Ten en ciblant les consommateurs jeunes.

La direction de France Telecom note également une forte croissance de la base MVNO d’Orange à 1,5 million de clients (contre 1 million il y a un an). Dans son réseau d’opérateurs mobiles virtuels, Orange dispose notamment de Virgin Mobile [mais pas NRJ Mobile comme précédemment indiqué, nldr].

L’iPhone : “on verra avec les prochains modèles”

La direction de France Telecom se montre ravie des premiers résultats des ventes d’iPhone depuis le démarrage en décembre 2007 : 100 000 smartphones d’Apple ont été écoulés “avec un seul modèle”. Rappelons que son exclusivité de commercialisation en France s’échelonne sur une période de trois ans.

Interrogée sur l’éventualité de changer le mode de commercialisation (c’est à dire en ouvrant à une subvention du terminal qui réduirait le prix de vente grand public du terminal et permettrait de dynamiser les ventes), la direction de France Telecom déclare qu’elle “verra avec les prochains terminaux”. On attend l’arrivée du premier iPhone 3G courant juin.

En tout cas, le smartphone de Steve Jobs reste au centre des convoitises des opérateurs. On a pu le constater avec l’accord Vodafone-iPhone, annoncé plus tôt dans la semaine, pour une extension géographique dans dix pays.

Deux clients sur trois on adopté la VoIP

Autre “segment pilier” dans les résultats de France Telecom : les services de communication résidentiels (SCR). En France, son chiffre d’affaires s’élève à 4,4 milliards d’euros (+1,6% en un an).

L’opérateur affiche à fin mars une base de 7,6 millions de comptes ADSL 27 millions, en hausse de 20% par à la même période l’année dernière. Sa part de marché dans le haut débit est estimé à 49,4%.

Sur le front de la fibre, rien de nouveau en attendant l’encadrement de l’Arcep. “Quelques dizaines de millions d’euros ont été investis au cours du trimestre (…)Il n’y a pas de surinvestissement”, précise Gervais Pellissier. Un sujet qui irrite pourtant UFC-Que Choisir.

Dans les détails de la ligne SCR, Orange recense un volume de 5,6 millions de Livebox en location (représentant 74% des accès ADSL que l’opérateur active). Deux clients sur trois ont adopté la voix sur IP (4,6 millions de clients).

Ca bouge dans la télé

Sur le front de la télévision sur IP, Orange recense 1,2 million de clients à la Télévision sur ADSL (IPTV) et se montre ravi du décollage de la vidéo à la demande : le nombre de téléchargements payants a dépassé la barre du million au cours du premier trimestre.

Désormais, les abonnés d’Orange dispose de la télévision de rattrapage façon France Televisions. Le projet Rewind, qui a provoqué quelques remous au sein du secteur télécom, voit le jour en version bêta sur le portail réservé à ses clients haut débit.

Parallèlement, d’ici une quinzaine de jours, Orange devrait dévoiler son offre de télévision par satellite destinée à maximiser la couverture du territoire national.

Rewind validé par le Conseil de la concurrence
Selon Les Echos en date du 9 mai, France Telecom pourra exploiter les programmes télé de France Télévisions en exclusivité pendant trois ans dans le cadre de son service de télévision de rattrapage (catch up TV) baptisé Rewind et désormais accessible en version bêta sur le portail d’Orange. Le Conseil de la concurrence a validé l’accord signé entre les deux parties, qui avait été contesté en octobre 2007 par l’Aforst, l’association des opérateurs télécoms alternatifs en France.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur