MobilitéRégulationsSmartphones

L’iPhone d’Apple bientôt en perte de vitesse ?

Intel iOS HTML5
0 0

Selon une étude de Strategy Analytics, davantage de mobinautes possesseurs d’un iPhone se disent prêts à changer de marque de smartphone lors du renouvellement de leur terminal mobile. Apple doit-il s’inquiéter ?

L’iPhone d’Apple va-t-il entrer dans une phase de déclin ? Son premier depuis sa sortie en 2007. Tout porte à le croire si l’on s’en tient à la nouvelle étude de Strategy Analytics baptisée « iPhone Owner Loyalty Declines: Is Apple Losing its Innovation Edge ? ».

Selon le cabinet d’analyse, 75% des possesseurs d’iPhone en Europe de l’Ouest rachèteront un terminal Apple lors du remplacement de leur modèle actuel.

Un retrait significatif en regard des 88% estimés en 2011, souligne Silicon.fr. Aux États-Unis, l’écart est moins important, mais non moins persistant : 88% des clients resteront fidèles au smartphone de la firme de Cupertino contre 93% un an plus tôt. Une infidélité dont pourrait profiter Microsoft.

Pas de quoi provoquer une crise majeure d’autant qu’il ne s’agit que d’intentions, qui plus est recueillies dans une période où la concurrence s’anime. Notamment du côté de Microsoft qui lance son offre Windows Phone 8 à grand renfort de publicité.

« Il ne fait aucun doute qu’Apple poursuit sur la lancée de son succès en conservant sa base utilisateurs tout en attirant de nouveaux clients », rassure Paul Brown, directeur chez Strategy Analytics.

Cependant, « la mauvaise presse motivée par un manque d’innovations récentes chez Apple montre que nous commençons à voir une certaine croissance du nombre de consommateurs auparavant très fidèles qui sont en train de réexaminer si oui ou non ils vont acheter un nouvel iPhone comme prochain appareil », ajoute l’analyste. Un nombre d’utilisateurs néanmoins relativement faible en regard des aficionados de la marque, selon l’analyste.

Mais selon Taryn Tulay, analyste chez Strategy Analytics également, Apple devrait se préoccuper des indécis, lesquels pourraient faire la différence.

Il n’en reste pas moins que, aux dernières nouvelles, la firme de Cupertino a vu ses ventes d’iPhone progresser de 57% à 27 millions d’unités au troisième trimestre 2012. Une hausse supérieure à la croissance du marché des smartphones qui s’établit à 45%, selon IDC. Apple dispose visiblement d’une belle marge avant de subir les conséquences des indécis.

 

Nouveau : Êtes vous incollable sur l’iPhone ? Testez notre quiz iPhone

Crédit image : Copyright Cienpies Design-Shutterstock.com


Inscrivez-vous aux newsletters ITespresso