iPhone explosifs : le tribunal de Cannes nomme un expert judiciaire indépendant

MobilitéSmartphones

Sur demande d’un utilisateur qui a vu son écran d’iPhone se fissurer cet été, le Tribunal de commerce de Cannes a nommé un expert judiciaire indépendant qui devra déterminer si l’iPhone est un produit dangereux.

La saga française des iPhone explosifs de cet été continue… Pour tenter d’expliquer ce phénomène d’écrans qui se fissurent, a priori sans raison connue, Apple avait avancé en septembre dernier que les iPhone défaillants avaient certainement subi “un choc préalable”.

“Les iPhones avec un écran cassé que nous avons analysés pour le moment montrent, dans tous les cas, que les fissures ont été causées par une pression externe exercée sur l’iPhone”, avait alors précisé la firme de Cupertino.

Pour obtenir davantage d’explications sur ce phénomène, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a décidé il y a quelques semaines d’ouvrir une enquête. Déjà à la mi-août, la Commission européenne avait demandé à Apple des “explications” sur la série d’incidents les plus récents liés à l’iPod ou à l’iPhone.

C’est aujourd’hui au Tribunal de commerce de Cannes (Alpes-Maritimes) de prendre le dossier des iPhone explosifs à bras le corps, en décidant de nommer un expert judiciaire indépendant qui devra déterminer si l’utilisation d’un iPhone peut s’avérer ou non dangereux pour son utilisateur. Il disposera d’un délai de six mois pour établir son rapport.

Cette demande avait été déposée à la mi-novembre par Olivier Milano, dont l’écran de son terminal Apple s’était fendu avec un “bruit” et “une vibration ressentie” en août dernier. Si ce plaignant n’a pas été blessé, il souhaite tout de même que toute la lumière soit faite sur cette affaire, même si la décision de confier une enquête sur l’iPhone à un expert judiciaire n’est pas du goût d’Apple, ni même de Bouygues Telecom, l’opérateur mobile iPhone d’Olivier Milano.

Ils ont ainsi un mois pour choisir ou non de faire appel de cette décision.

En validant la nomination d’un expert indépendant, le Tribunal de commerce de Cannes a expliqué sa décision en soulignant qu’il était dans “l’intérêt direct” des consommateurs “de choisir un matériel en toute connaissance des dangers réels que ce choix comporte ou de leur absence”, rapporte Les Echos.

A lire également sur ITespresso.fr : Dossier spécial : L’effet iPhone 3G S


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur