iPhone : la nouvelle version de l’OS mobile peut être hackée

CloudMobilitéSmartphones

Un pirate russe a réussi à hacker la version bêta, déjà disponible pour les développeurs, de la nouvelle mouture du système d’exploitation de l’iPhone et de l’iPod Touch.

Alors que la version 3.0 du système d’exploitation qui équipe les terminaux iPhone est prévue pour être officiellement lancée cet été, il semblerait que la version bêta, d’ores et déjà disponible pour les développeurs, a réussi à être craquée.

Un code permettant l’exploitation d’une faille du nouvel OS mobile d’Apple a été publié sur le site QuickPWN et permet d’utiliser la version non officielle de l’iPhone 3.0 sur le smartphone de la firme à la pomme. Ce piratage est le fruit d’un hacker russe, connu sous le nom de Vortex.

“Je sais que certains développeurs veulent garder pour eux leur version 3.0 pour la tester sur l’iPhone 3G et l’iPod Touch. Certains veulent aussi garder pour eux la méthode permettant de “craquer” le nouvel OS mobile. Mais le hacker Vortex a rendu public sa propre méthode de “jailbreak”. Je l’ai essayé sur mon iPod Touch, avec la bêta 2 de la version 3.0, et je peux vous dire que ça fonctionne!”, peut-on lire que le site QuickPWN.

Une version piratée pas forcément fiable

Il semble toutefois que l’exploitation du code permettant d’installer la version 3.0 sur un terminal iPhone connaisse quelques bogues, et le hacker russe conseille tout de même aux amateurs d’utiliser cette version avec prudence. L’iPhone DevTeam, un groupe de développeurs qui s’est spécialisé dans le jailbreaking de logiciels pour l’iPhone, déconseille l’installation de cette mouture, en partie parce que la version officielle est toujours en version bêta, et qu’un certain nombre de bogues n’a pas été encore corrigé par Apple.

“Il est idiot de jouer au jeu du chat et de la souris avec Apple, particulièrement quand un logiciel est encore en version bêta, et que, de toute façon, peu de gens peuvent et veulent déjà utiliser un logiciel qui est encore en phase de tests. Apple a encore la possibilité de serrer les vis, et nous préférons ne pas utiliser nos méthodes de jailbreaking pour une simple version bêta”, explique la DevTeam sur son site.

Apple veut en finir avec les hackers de ses logiciels maison

En effet, la firme de Cupertino souhaite depuis peu empêcher les développeurs de pirater ses logiciels pour permettre aux utilisateurs de l’iPhone de les installer de manière illégale sur leur mobile. Apple vient à cet effet de modifier les termes de ses conditions générales d’utilisation afin d’interdire officiellement l’utilisation de logiciels de jailbreaking.

Les conditions sont les suivantes : “Vous vous engagez à ne pas créer d’applications ou tout autre programme qui pourrait mettre hors service, hacker ou interférer avec notre solution de sécurité, ou tout autre mécanisme de vérification et d’authentification présent dans le système d’exploitation de l’iPhone ou de l’iPod Touch”.

“Les applications développées pour être utilisées par un terminal de la marque ne peuvent être distribuées que si elles ont été sélectionnées par Apple, et elles ne peuvent être rendues disponibles que via l’App Store”.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 3 avril 2009 et intitulé iPhone 3.0 cracked before release


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur