iPhone, prochain catalyseur des technologies Apple ?

Mobilité

Le constructeur de Mac a déposé la marque “iPhone” en Europe et en Australie. Les rumeurs vont bon train sur ce que cache l’appellation. D’autant que l’hypothèse d’une entrée d’Apple sur le marché des hybrides – ces téléphones assistants personnels qui pourraient embarquer d’autres fonctions – est avancée de longue date.

Apple a déposé une nouvelle marque dans de nombreuses zones géographiques du globe. Après l’Australie et le Royaume-Uni, c’est au tour de la Communauté européenne, comme le précise un lecteur de MacBidouille.com. L’Office pour l’Harmonisation dans le Marché Intérieur, qui a pour mission l’enregistrement des marques communautaires, a enregistré la nouvelle appellation “iPhone” en octobre dernier. L’opération garantit au titulaire une protection valable dans tous les états membres de l’Union Européenne et la marque est enregistrée dans trois classes : celle des ordinateurs et logiciels, celle des communications entre ordinateurs et enfin, celle des services informatiques. Bien qu’aucune marque similaire ne semble avoir été déposée aux Etats-Unis, il faut signaler qu’Apple dispose, depuis quelques années déjà, d’un nom de domaine, iPhone.org, qui pointe sur son site. Ce que pourrait recouvrir ce nom évocateur échauffe les esprits depuis déjà quelques mois, si ce n’est quelques années (voir édition du 30 novembre 2000) ! Ainsi en août dernier, le très sérieux New York Times s’était fait l’écho de l’éventuelle commercialisation d’un téléphone cellulaire siglé Apple et baptisé iPhone. Depuis, le soufflé était retombé (voir édition du 21 août 2002), les dernières rumeurs, à l’image de celles du site Apple-x.net, faisant plutôt état d’un logiciel de téléphonie via le Net. Voire d’un logiciel de visioconférence dans le plus pur style des iApps.

Pourtant, les indices ne manquent pas et l’introduction d’une solution Apple de téléphonie hybride devient presque probable. La collaboration du constructeur avec Pixo, une société en mesure de fournir des technologies de télécommunications (voir édition du 21 décembre 2001), confirme en effet des travaux sur un nouveau périphérique numérique – Pixo, pour rappel, a déjà conçu le logiciel système de l’iPod qui connaît un succès mondial). Même constat en ce qui concerne les efforts de la firme sur iSync, le logiciel dont on attend la version définitive et qui facilite l’interconnexion du Mac avec des périphériques mobiles. Quant aux démonstrations de communication entre un Mac et un téléphone portable Sony/Ericsson, réalisées en direct par Steve Jobs lors de ses deux dernière interventions publiques, elles ne font que renforcer les soupçons.

Des indices dans Mac OS X

Le patron d’Apple, bien qu’avare de commentaires sur le sujet, a d’ailleurs indiqué lors d’une interview début août qu’il pensait que les fonctions des assistants personnels devaient inévitablement se fondre avec celles des téléphones cellulaires. Et des indices, il en est d’autres au coeur même du nouveau système. Mac OS X, il faut le savoir, est truffé de technologies susceptibles de transformer le Mac en véritable centre de communication : la mise en réseau automatisée par Rendezvous, le carnet d’adresses capable d’émettre et de recevoir des appels téléphoniques, l’agenda électronique consultable depuis n’importe quel point de la planète, iChat dont on dit qu’il offre des capacités cachées de visioconférence… Et ce n’est pas tout : en janvier 2001, Apple, Ericsson et Sun signaient un partenariat pour la diffusion de flux QuickTime, dont Apple n’a jamais vraiment précisé quels étaient les objectifs. Mais, couplé à la récente validation du standard MPEG-4, voilà qui pourrait accélérer l’émergence de nouvelles technologies. De là à imaginer un iPhone combinant un ensemble de services et d’applications liés à un périphérique mobile flambant neuf, il n’y a qu’un pas, allègrement franchi par certains sites spécialisés Mac ! Cela dit, calme il faut garder : MacWorld San Francisco approche, et, comme de coutume, la période favorise les envolées les plus lyriques !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur